(crédit photo © Jacques Perrin pour CAVE SA)
(crédit photo © Jacques Perrin pour CAVE SA)

C’est avec une immense tristesse que nous avons appris ce matin la disparition de Laurent Vaillé, grand vigneron du domaine La Grange des Pères dans le Languedoc.

A 57 ans, sa très grande notoriété n’avait d’égale que sa discrétion, ou plutôt sa très grande réserve. Pour ceux qui le connaissaient, même un peu, son hyper sensibilité était évidente, pouvant le faire ressentir comme quelqu’un avec qui l’échange pouvait être difficile. Certes il n’était pas toujours aisé de communiquer avec lui mais c’était quelqu’un de généreux, fidèle en amitié, et surtout viscéralement attaché à faire s’exprimer son terroir languedocien. Il ne faisait pas du vin, il le vivait et ce, depuis son premier millésime en 1992. Il avait su donner aux vins du domaine familial, La Grange des Pères à Aniane, une autre dimension et ses flacons faisaient partie des étiquettes cultes bien au delà de son Languedoc natal. Nous nous associons à la peine de sa famille et de ses proches. Le monde du vin a perdu une de ses icônes, un très grand vigneron et un homme attachant que nous aimions beaucoup.