Pour la  2ème année consécutive, cette compétition mettait en concurrence les écoles  hôtelières de France et de Belgique, afin d’imaginer les projets de communication et de vente pour faire de Saint-Emilion « The Wine To Drink »

Sur la ligne de départ du Challenge Saint-Emilion 2022, se tenaient les élèves de neuf écoles hôtelières : ceux de la Mention Complémentaire Sommellerie du Lycée Hôtelier International de Lille, de l’UFA Joseph Storck à Guebwiller, du CEFPPA Adrien ZELLER à Illkirch-Graffenstaden, du Lycée Hôtelier de l’Hermitage à Tain l’Hermitage, du Lycée Alexandre Dumas à Illkirch-Graffenstaden, du Lycée Hôtelier Raymond Mondon à Metz, du Lycée Privé Hôtelier Saint-Jean à Limoges, de l’Ecole hôtelière de Saint-Quentin-en-Yvelines à Guyencourt, et de la 7e Professionnel Sommellerie – Œnologie de l’Ecole Hôtelière Provinciale de Namur en Belgique. Dans la continuité des actions de formations mises en place avec les Ecoles Hôtelières, les vignerons de Saint-Emilion leur ont demandé de rivaliser d’inventivité pour promouvoir leur vignoble et leurs vins. PowerPoint, vidéos, dossier… les élèves avaient carte blanche pour présenter leurs projets.

Après concertation du jury composé de viticulteurs des différentes appellations de Saint-Emilion, les quinze élèves de la Mention Complémentaire Sommellerie du Lycée Hôtelier International de Lille ont triomphé. Ils remportent un séjour de trois jours, fin mars, à la rencontre des vignerons des appellations Lussac Saint-Emilion, Puisseguin Saint-Emilion, Saint-Emilion et SaintEmilion Grand Cru. « Les autres participants n’ont pas démérité, précise le communiqué relatif au palmarès du  Concours. Ils ont fourni un travail de recherche, d’analyse et de propositions de grande qualité, qui démontre le haut niveau de ces futurs professionnels. » Tout en faisant découvrir le vignoble bordelais et ses vignerons à ces futurs prescripteurs, ce concours permet également de confronter la vision de ce vignoble aux attentes de la jeune génération, et de faire naître des idées novatrices.