L’Association de la Sommellerie Internationale a décidé de venir en aide aux réfugiés ukrainiens en lançant une plateforme d’emploi dédiée.

« Nous sommes tous préoccupés par le sort de nos amis ukrainiens, de leurs familles et de leurs proches, a assuré le président de l’ASI, le belge William Wouters dans un communiqué. La guerre non provoquée a obligé le peuple ukrainien à se défendre contre ses envahisseurs russes. De nombreuses personnes se sont retrouvées sans abri et des millions de personnes, principalement des femmes et des enfants, ont été contraintes de quitter le pays. ASI a préparé une initiative qui, nous l’espérons, aidera de nombreux Ukrainiens à trouver du travail dans les secteurs de l’hôtellerie, de la viticulture et de la vente au détail de vin en Europe ». Afin de soutenir les Ukrainiens déplacés, l’ASI a organisé une plateforme d’urgence sur son site web (www.asi.info) qui permet aux restaurateurs, vignerons, propriétaires de vignobles, détaillants, agences de vin, établissements de formation et d’enseignement du vin de toute l’Europe de publier des offres d’emploi destinées exclusivement aux citoyens ukrainiens. Il est demandé aux employeurs de fournir des critères clairs et réalistes pour l’emploi proposé (localisation, compétences linguistiques, logement, etc.). Chaque offre d’emploi est vérifiée par l’ASI et peut être envoyée gratuitement aux employeurs qui souhaitent profiter du programme, pendant une période de quatre semaines. Les réfugiés peuvent postuler directement et entrer en contact avec l’employeur.

Cherche emploi et logement pour les Ukrainiens

« Nous voyons déjà nos associations membres se rallier à cette cause importante, notamment en organisant des initiatives de collecte de fonds et en soutenant les entreprises ukrainiennes par le biais de séminaires et de dégustations mettant en valeur les produits alcoolisés ukrainiens » précise William Wouters. Philippe Faure-Brac, président de l’UDSF et membre du bureau de l’ASI confirme le besoin de trouver des aides pour les réfugiés. « Nous avons lancé l’information dans tous les pays européens ce qui était plus simple pour des raisons logistiques, et nous nous attachons à diffuser le plus largement possible l’information via nos sites et nos réseaux sociaux. La restauration en ce moment a besoin de main d’oeuvre dans les métiers du vin et de la sommellerie mais également dans le service. Du boulot, il y en a, reste à régler le problème du logement pour les réfugiés, surtout dans des grandes villes comme Paris. En province, c’est plus facile ». Des contacts sont donc en cours avec la Région et la Ville de Paris pour proposer en parallèle des solutions d’hébergement.

 William Wouters a précisé également dans son communiqué que la situation en Ukraine « nécessitait, avant tout, des initiatives de soutien financier par le biais d’organisations autorisées qui fournissent des médicaments, de la nourriture, des vêtements et organisent l’aide aux réfugiés. C’est pourquoi nous avons demandé à nos associations membres et à nos sympathisants de promouvoir cette cause auprès de leurs membres, mais aussi de travailler avec leurs partenaires pour apporter un soutien financier à l’Ukraine ». L’association a identifié des organisations établies et éprouvées qui sont les plus à même de fournir un soutien immédiat telle Polish Humanitarian Action, International Red Cross et MSF.

Pour la plateforme d’emploi, www.asi.info

Pour plus d’informations et pour des propositions de logement, contacter Juliette Jourdan jjourdanudsf@gmail.com

Pour les aides matérielles et financières :

Polish Humanitarian Action 

International Red Cross https://www.icrc.org/fr

MSF https://www.msf.org