(photo F. Hermine)
(photo F. Hermine)

Pierre-Jean Villa, à la tête de 18 hectares sur plusieurs appellations du Rhône Nord, travaille désormais en famille avec Pauline et Hugo. Leurs vins sont à retrouver ce week-end à Lyon Tasting !

« Les vendanges se sont mieux terminées à Saint Joseph qu’elles n’avaient commencé à Condrieu et Côte Rôtie, reconnait Pierre-Jean Villa », soulagé d’avoir finalement échappé à la catastrophe annoncée. « J’ai même récolté plus de volumes cette année mais j’ai été très touché sur Côte Rôtie et Condrieu, ce qui affectera le chiffre d’affaires. C’est là où je me dis qu’avoir 60 km à parcourir entre les vignes de Seyssuel et Crozes, ce qui me fait parfois enrager, m’a sauvé sur ce millésime où les aléas météo étaient très localisés ». Pour le vigneron, la page Decelle est tournée, non sans amertume. Après avoir contribué à restructurer le Vignoble de Boisseyt, imaginé la nouvelle cave et formé Romain, le fils d’Olivier, il a dû abandonner à son ancien associé la maison rachetée en 2017 à Chavanay (42). Un crève-cœur car il avait passé une partie de son enfance à y suivre les vinifications et sa mère avait travaillé en 1967 dans le premier caveau le long de la Nationale 7. Il s’apprête désormais à suivre le domaine qu’il a créé en 2009 avec son fils Hugo, de formation viti-œno, et sa fille Pauline qui a suivi un master de management et commercialisation. Au-delà des 18 hectares de vignes qui viennent d’être convertis en bio, il garde avec Justin Prudhomme, son ancien responsable technique, une activité conseil « pour les investisseurs qui voudraient se lancer dan un domaine viticole ou les jeunes qui voudraient s’installer en les aidant de la vigne à la cave, y compris en structurant leur gamme ». Son champ d’action s’étend du Beaujolais Sud à la Provence en descendant bien sûr la vallée du Rhône. « Pas question d’aller chercher des clients à Bordeaux mais les vignobles suisse et savoyard m’intéressent ».

La famille Villa prévoit une nouvelle cave pour la vendange 2022, la première qui date de 2010 sera réservée au  réceptif et à la dégustation. « Je suis trop attaché à ce lieu historique accroché dans les vignes pour m’en séparer et on prévoit les nouvelles installations à 2 km dans une boucle du Rhône, là où sont déjà installés les Vins de Vienne, Julien Pilon, Christophe Pichon ». 1400 m2 de cave, bureaux, zone de stockage pour élaborer la dizaine de références du domaine en Saint Joseph, Côte Rôtie, Condrieu, Crozes-Hermitage, en IGP Collines Rhodaniennes et Seyssuel.

Pendant Lyon Tasting, ces 9 et 10 octobre, le brillant vinificateur a prévu de faire goûter son côte rôtie Fongeant, parcellaire de Syrah en Côte brune, et le viognier à comparer sur deux appellation, le condrieu avec son Jardin Suspendu à partir de vieilles vignes de 45 ans sur granit, élevé en foudres, jarres et demi-muids, plutôt gastronomique, et le seyssuel Esprit d’Antan élevé en jarres et demi-muids, fin et tranchant, plus bistronomique.

Rendez-vous samedi et dimanche à Lyon Tasting !

Samedi 9 et dimanche 10 octobre 2021
Samedi : 11h-19h*
Dimanche : 11h-18h*
*Fermeture des portes 45 minutes avant la fin des sessions.
Palais de la Bourse – Lyon 2ème arrdt

Billetterie Weezevent