(photos Albert de Monts)
(photos Albert de Monts)

La Provence est représentée sur Lyon Tasting par le Château La Coste et le Domaine Le Songe de Don Bosco. Ces deux domaines ont mis en avant leurs blancs et rouges.

Non, la Provence ne fait pas que des vins rosés même si ils représentent toujours 90% de la production. Les blancs en rolle majeur (vermentino) mais également en clairette, ugni blanc, sémillon… ne représentent que 4-5% ; les rouges solaires et puissants, autour de 6-8%, sont élaborés surtout à base de grenache, cinsault, syrah, mourvèdre, tibouren.

Gérald Rouby du domaine Le Songe de Don Bosco (ex La Navarre) élabore ses rouges en collaboration avec l’œnologue conseil Olivier Dauga, « pour davantage de buvabilité et de minéralité en restant sur le fruit avec de belles syrahs et des grenaches sur schistes, à terme du mourvèdre qui devrait remplacer le cabernet sauvignon commente le directeur du domaine. Puisque nous avons de beaux cépages en Provence, autant rester sur une production locale »  Il a engagé le domaine en conversion bio depuis cet été (certification prévue en 2022), a commencé à ne plus sulfiter les vins à la vinification et a lancé un travail de sélection à partir de souches indigènes.

Sacrifice Côtes-de-Provence blanc 2020  (8,20€)

Vinifié en cuve. Des fruits jaunes, des zestes de citron et clémentine, des arômes de fleurs et d’abricot, tendu et citronné

L’Amore Volezza blanc Côtes-de-Provence 2020  (11€)

Vinifié en cuve (a partir de 21 en œuf béton et amphore en grès)  assemblage de rolle et de vieilles vignes de ugni blanc. Rond et salin sur des écorces d’oranges.

Sacrifice 1877 Côtes-de-Provence rouge 2017 (15,30€)

Élevé en œuf pour un tiers et en barriques de 400 l. 24 mois. Frais sur des arômes de fruits noirs et d’épices, rond sur des tanins soyeux

Mathieu Kauffmann du Château La Coste annonce que les vins du domaine près d’Aix-en-Provence au bord du Luberon, en bio depuis 2009, sont en conversion biodynamie prévue d’ici 2-3 ans. L’équipe de vinification a été rajeunie avec l’arrivée depuis trois ans aux côtés du maître de chai Raymond Gimenez du jeune chef de culture Guillaume Vidal. Autres actualités, l’arrivée cet été d’Hélène Darroze au restaurant gastronomique, l’ouverture d’un cinquième établissement offrant une cuisine italienne et des pizzas au feu de bois et d’ici 2-3 ans, l’ouverture d’une école de sommellerie.

Grand Vin blanc 2019 (28,40€)

Ce vin a 80% de rolle mais assorti au chardonnay hors cahier des charges est donc en Vin de France. A partir d’une sélection parcellaire sur calcaire de vignes de rolle sexagénaire, fermente et élevé en barriques, complète de chardonnay. Ample et salin et finement épicé, minéral et rond sur des zestes d’agrumes confits.

Grand Vin coteaux d’Aix rouge 2017 (28,40€)

Un assemblage de cabernet sauvignon à 45%, syrah à 45% et 10% de grenache depuis ce millésime. Des vieilles vignes vendangées à la main, une fermentation en cuves et un élevage en barriques 18 mois avant de passer deux ans en bouteilles. Suave sur des arômes de fruits noirs, cuir, de tabac blond, des fruits noirs et des épices avec quelques tanins à arrondir.