Le soleil tape à nouveau sur le majestueux bâtiment qui trône dans le cœur de la ville de Cognac. L’édifice Gâtebourse de la maison Martell retrouve des couleurs avec son rooftop bar Indigo le temps d’un cocktail, ses circuits de visites, sa boutique et une exposition design bien nommée « Places to be ».

Le développement culturel autour de cette maison de cognac se fait sous l’égide de la Fondation d’entreprise Martell. Et ladite fondation rouvre ses portes ce jeudi 25 juin avec une programmation dédiée au design et au craft. Dans la droite lignée des expériences passées, c’est toujours l’idée d’explorer des savoir-faire au sein de cet immeuble moderniste qui s’est dressé dans la ville de Cognac en 1928.

Depuis 2016, il accueille des artistes parmi lesquels on peut citer le plasticien Vincent Lamouroux, l’architecte espagnol SelgasCano ou la compagnie française Adrien M & Claire B. Cette année, « Places to be » se compose de onze pièces « juxtaposées à la manière d’un plateau de Cluedo à échelle humaine », pour reprendre les termes du catalogue. Différents designers vont alors s’emparer des pièces pour les rendre habitables et utilisables par les visiteurs. Les artistes viennent du monde entier pour stimuler un peu plus les différences d’ambiance, d’atmosphère, de sensibilité. « L’intention de cette exposition est de repositionner le design comme un environnement quotidien à valeur d’usage et non plus comme une catégorie d’œuvres de musée », précisent les organisateurs. Rappelant une étape de la production du cognac, les pièces seront contenues dans d’immenses cuves en inox conçues par le fabricant Chalvignac. Les designers sur les starting-blocks s’appellent Clément Brazille, Yuan Yuan, Ornaghi & Pestinari, Jerszy Seymour, Anima Ona, Matali Crasset, Jenny Feal, Céline Thibault & Géraud Pellottiero, Porky Hefer et Wendy Andreu.

www.fondationdentreprisemartell.com