Michel Pastoureau entouré de Jean-Pierre-Rousseau, grand chancelier de l'Académie du Vin de Bordeaux et Pierre Hurmic, maire de Bordeaux
Michel Pastoureau entouré de Jean-Pierre-Rousseau, grand chancelier de l'Académie du Vin de Bordeaux et Pierre Hurmic, maire de Bordeaux

Doté de 120 bouteilles de grands cru bordelais, le prix Montaigne 2020 récompense l’historien pour son ouvrage sur la couleur jaune, cinquième volet d’une série consacrée à l’histoire des couleurs en Europe.

La cérémonie aurait dû avoir lieu en avril dernier. Reportée à cause du confinement déclaré en mars, la remise du prix Montaigne s’est déroulée ce lundi 26 octobre, dans les salons de l’hôtel de ville de Bordeaux. Et c’est Michel Pastoureau qui a été distingué cette année par ce prix, créé en 2003 par l’Académie du vin de Bordeaux et la mairie de Bordeaux. Présidé par l’ancien ministre Xavier Darcos, le jury a choisi de récompenser l’historien pour son ouvrage “Jaune. Histoire d’une couleur”. Le beau livre, paru en 2019 aux éditions Seuil, constitue le cinquième volet (après le bleu, le noir, le vert et le rouge) d’une passionnante série sur l’histoire des couleurs en Europe.

Historien médiéviste, professeur à la Sorbonne et à l’école pratique des Hautes Études (où il est titulaire depuis 1983 de la chaire d’histoire de la symbolique occidentale), Michel Pastoureau est spécialiste de l’histoire culturelle des couleurs et des animaux, ainsi que des emblèmes et de l’héraldique. Breton et Normand, lui-même se définit comme “venant du pays du cidre”, mais reste “un amateur de vin”. “Le grand-père de ma femme, qui est girondine, vivait à côté de La Brède, confie-t-il avec humour à Terre de vins. Il avait une petite vigne familiale qui produisait un vin de village pas terrible. Je me souviens que lui-même, pour sa consommation personnelle, c’est affreux à dire, se faisait livrer du bourgogne !”

Michel Pastoureau pourra néanmoins savourer de grands crus de Bordeaux. Remis par Jean-Pierre Rousseau, grand chancelier de l’Académie du Vin de Bordeaux, en présence du maire Pierre Hurmic, le prix Montaigne est doté de vingt caisses de six bouteilles de grands vins du vignoble bordelais, offerts par les membres de l’Académie.

Chaque année depuis 2003, le Prix Montaigne “récompense un ouvrage représentatif des valeurs d’humanisme, de tolérance et de liberté” chères à l’écrivain philosophe Michel Eyquem de Montaigne, qui fut également maire de Bordeaux entre 1581 et 1585. Le prix Montaigne a notamment été attribué à l’écrivain Philippe Sollers (en 2003), à l’historienne Mona Ozouf (en 2010), au sociologue Jean-Pierre Le Goff (en 2013) et l’année dernière, en 2019, au journaliste Jean Birnbaum, directeur du Monde des livres.