©Service communication de l'Institut Agro Montpellier
©Service communication de l'Institut Agro Montpellier

Berceau de l’ampélographie moderne depuis la fin du XIXe siècle, Montpellier a gardé cette place de référence grâce à son école d’agronomie, ses chercheurs et professeurs de renommée mondiale. Elle accueille le deuxième cours international d’ampélographie de l’Organisation Internationale de la Vigne et du Vin (OIV) du 27 juin au 1 juillet 2022.

Après une première édition en 2021, à Alcalá de Henares en Espagne, le cours international d’ampélographie de l’Organisation Internationale de la Vigne et du Vin (OIV) se tient dans la ville qui a vu naitre cette discipline, Montpellier. La cérémonie d’ouverture s’est tenue sur le site historique du campus de La Gaillarde, historiquement connu comme Montpellier SupAgro, devenu  l’Institut Agro Montpellier depuis 2022. L’école d’agronomie de Montpellier fait partie de l’Institut Agro, le nouvel établissement public d’enseignement supérieur et recherche sur l’agriculture, l’alimentation, l’environnement qui réunit deux autres écoles à Dijon et Rennes-Angers.

L’édition 2022 accueille 29 étudiants de 15 nationalités, professionnels en activité qui souhaitent approfondir leurs connaissances en ampélographie. Ils travaillent aussi bien dans des établissements de recherche et de formation que dans des domaines vinicoles que dans des entreprises du secteur viti-vinicoles. Certains suivent cette formation dans le cadre d’un projet de création d’entreprise ou de reconversion professionnelle. Tous ont déjà des connaissances d’un bon niveau sur la vigne et le vin. Ils ont été sélectionnés pour suivre cette formation » indique l’Institut Agro. Ce cours d’ampélographie est mis en place par l’OIV en partenariat avec l’Institut des Hautes Etudes de la Vigne et du Vin (IHEV), composante de l’Institut Agro Montpellier, l’Institut Français de la Vigne et du Vin (IFV) et l’institut national de recherche pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement (INRAE).  

Le programme, théorique et pratique, se déroule sur des conservatoires de référence qui regroupent une diversité de cépages uniques au monde : domaine de Vassal à Marseillan-plage et sa collection ampélographique, sur le campus de La Gaillarde à Montpellier et son vignoble pédagogique expérimental Pierre Galet et le domaine de l’Espiguette de l’IFV au Grau du Roi. Sur ces trois sites, les enseignants-chercheurs étudient les impacts du changement climatique sur la vigne et le vin et expérimentent des solutions innovantes basées sur les connaissances ampélographiques afin afin d’identifier les cépages résistants et mieux adaptés aux aléas climatiques. 

Sous les arbres du campus, Pau Roca, Directeur Général de l’Organisation Internationale de la Vigne et du Vin, a ouvert la cession avec un hommage à Jean-Michel Boursiquot, ancien Vice-Président de l’OIV et Professeur d’Ampélographie à l’Institut Agro Montpellier en retraite depuis fin 2020 : « ses travaux ont été d’une importance fondamentale, ses ouvrages et ses articles d’une importance mondiale, il a coordonné des ouvrages de référence et la première base de données de l’OIV. Toute sa carrière a été consacrée à la science ampélographique ». Laurent Torregrosa, Directeur de l’Institut des Hautes Etudes de la Vigne et du Vin (IHEV) souligne la longue tradition, à Montpellier, de recherche et formation et l’implication dans les enjeux ampélographiques avec le domaine de Vassal et de l’Espiguette.

Jean-Michel Boursiquot, mis à l’honneur, conclut sur des prometteuses perspectives « Le matériel végétal devient de plus en plus important avec des nouvelles variétés mais aussi des anciennes remises à l’honneur. L’ampélographie est toujours importante et stratégique, il reste beaucoup à faire, à rechercher, en méthode, technique et transmission. »

Jean-Michel Boursiquot ( à gauche) et Paul Roca ( à droite) ©Service communication de l’Institut Agro Montpellier

Ampélographie, 140 d’histoire à Montpellier

L’ampélographie vise à décrire les vignes (variétés cultivées, espèces sauvages) selon diverses caractéristiques (morphologie, aptitudes agronomiques, potentiel technologique, génétique, diffusion et utilisations, etc). C’est un domaine d’étude qui fait partie intégrante de la viticulture (enseignement, recherche, développement). L’ampélographie est une discipline emblématique de l’Institut Agro Montpellier et INRAE depuis plus de 140 ans en Occitanie. Au service de la recherche et de la viticulture, elle a été marquée au cours de ces nombreuses décennies par des spécialistes de renommée mondiale, véritables précurseurs en leur temps et aujourd’hui encore (Gustav Foex, Pierre Viala, Louis Ravaz, Jean Branas, Pierre Galet et Paul Truel, Jean Michel Boursiquot…), qui ont hissé cette discipline à un haut niveau de reconnaissance internationale dans le monde de la vigne et du vin. Sous l’impulsion de ces grands chercheurs et professeurs d’ampélographie, des collections variétales exceptionnelles ont été créés et développées au fil des années avec le soutien des équipes scientifiques et techniques de la grande école d’agronomie de Montpellier et du centre INRAE Occitanie.