Chaque jour jusqu’à la fin du mois d’août, retrouvez un itinéraire dans le vignoble français : de bonnes adresses sélectionnées par l’équipe de « Terre de Vins » à l’occasion du hors-série Œnotourisme paru en juin 2021. 37ème étape : dans le Beaujolais.

Pique-nique avec vue
Perché sur les hauteurs de Chiroubles, le château de Javernand offre un vaste panorama et découvre la douceur des reliefs de la petite Toscane française. Pierre Prost et Arthur Fourneau, cinquième génération à la tête du domaine, se sont engagés vers l’agroécologie et convertissent le domaine en agriculture biologique.
Pour en découvrir tous les enjeux et les pratiques associées, ils vous proposent de nombreuses possibilités : dégustation des vins du domaine, balade pédagogique dans les vignes, mâchon ou repas sur place, exposition photo sur le travail du vigneron… Ne manquez pas les journées portes ouvertes (prévues du 22 au 24 mai 2021) : apportez votre pique-nique et le domaine vous offre le vin.
Château de Javernand – 69115 Chiroubles – 09 63 29 82 13 – www.javernand.com

Aérien, épicurien, bohémien
Le domaine Christophe Savoye a pensé à tout pour vous offrir un séjour riche en sensations et en dépaysement. Doux effort et grand réconfort avec la formule champêtre : départ pour une randonnée balisée (de 5, 11 ou 18 km), agrémentée d’un pique-nique composé d’une bouteille au choix du domaine, de charcuteries et fromages régionaux, et d’une dégustation au caveau de l’ensemble des crus du domaine. Segway et trottinettes électriques vous attendent également pour arpenter les reliefs du cru lors d’une balade sur les hauteurs de Chiroubles, suivie par une dégustation des cuvées de Christophe. Petit plus du domaine : la roulotte aménagée, au milieu des vignes, pour savourer le lever de soleil sur le Beaujolais.
Domaine Christophe Savoye – 69115 Chiroubles – 04 74 69 11 24 – www.vins-chiroubles.com

La dolce vita à Fleurie [Médaille de BRONZE – Trophées de l’Œnotourisme]
Propriété familiale depuis six générations, le domaine de la Madone laisse le gamay s’épanouir sur le coteau de la Madone, permettant d’embrasser une vue splendide sur le Beaujolais et le Val de Saône, avant de déguster les délices locaux à l’Auberge du domaine tout en continuant à profiter de la vue panoramique depuis la terrasse et l’intérieur du restaurant. Andouillette de Fleurie, mousseline de brochet, saucisson au fleurie : les spécialités locales se disputeront votre préférence. Le domaine propose également deux gîtes pouvant accueillir de six à neuf personnes.
Domaine de la Madone – 69820 Fleurie – 04 74 69 81 51 – www.domaine-de-la-madone.com

Ma cabane en Beaujolais
Venez en camping-car au domaine Aufranc et stationnez sur l’aire réservée, ou alors en groupe et profitez des gîtes. Sinon, grimpez en couple dans les hauteurs en logeant dans la tiny house, cabane en bois écologique en plein milieu des vignes, en mémoire des « cadoles » de vignerons. Visite de la cave et dégustation des cuvées du domaine complètent une offre de formules : le domaine vous propose une bouteille de vin, une de jus de raisin et deux itinéraires de balade autour de l’exploitation, accompagnés de votre pique-nique apporté par vos soins, ou d’un panier campagnard fourni par le domaine, ou encore d’un pique-nique élaboré par le chef de l’Auberge du Cep, de Fleurie.
Domaine Philippe et Baptiste Aufranc – 69820 Fleurie – 04 74 04 16 00 – www.domaine-aufranc.fr

HappyCulture à la carte [TOP100 – Trophées de l’Œnotourisme]
La comtesse de Vazeilles a repris le château des Bachelards en 2014, avec l’ambition de magnifier ses terroirs en les convertissant immédiatement en agriculture biologique et biodynamique. Alexandra est exigeante et ne veut rien de moins que le meilleur, ce qui donne lieu à des vins de caractère et à une offre œnotouristique qualitative, avec notamment pique-nique, déjeuners, dîners avec accords mets et vins de haute volée. Et parce qu’Alexandra aime la nature, elle a mis au monde une délicieuse cuvée Pâquerette. Dernière-née et faisant figure de joli préambule avant de déguster ses grandes sœurs, elle est parfaite pour accompagner l’arrivée des beaux jours, sur une jolie nappe à même le pré ou lors d’un des premiers dîners pris à l’extérieur en douce et joyeuse compagnie.
Château des Bachelards – 69820 Fleurie – 09 81 49 47 00 – bachelards.com

CARNET PRATIQUE

Où dormir

Les foudres du Chêne du Py
Prenez-vous pour Bacchus et dormez dans un tonneau ! En pleine nature, deux foudres aménagés vous attendent pour une nuit intime et paisible. Ce cocon viticole entièrement réaménagé dispose d’un foudre « chambre » (doté d’un lit de 140) et d’un foudre « sanitaires » (douche, lavabo et toilettes, réfrigérateur, cafetière et bouilloire).
Chauffage et confort sont de la partie pour une nuit inoubliablement cosy.
Cécile et Alban Jonchet, propriétaires du gîte, mettent également deux VTT à votre disposition, et vous apporteront le petit déjeuner sur votre terrasse privative nichée dans un écrin de verdure. Nuitée pour deux personnes de 110 € à 120 €.
69910 Villé-Morgon – 06 19 24 62 54 – www.gitelechenedupy.fr

Où manger

L’Auberge du Cep
Il y a les « mères » lyonnaises, et les « mères » du Beaujolais, dont faisait partie l’ancienne propriétaire, Chantal Chagny, qui a passé quarante-quatre ans derrière les fourneaux. Son successeur, Aurélien Merot, est à la hauteur de l’héritage, et conduit sa cuisine de main de maître, en ayant décroché une étoile au Guide Michelin. Les produits régionaux sont sublimés et le meilleur du gamay est représenté au travers de tous les crus et appellations du Beaujolais. Poulet fermier de l’Ain cuisiné au vin de Fleurie, suprême farci au foie gras, fricassée d’escargots de Bourgogne et lardons… Et un rapport qualité-prix qui est un régal à lui tout seul (menu « Il était une fois le cep » à 50 €).
69820 Fleurie – 04 74 04 10 77 – www.aubergeducep.com

Où déguster

Domaine Grégoire Hoppenot
Néo-vigneron mais déjà professionnel du monde du vin après avoir été négociant, Grégoire sort son premier millésime en 2018, à 36 ans, avec une obsession : exprimer ses terroirs et leurs personnalités propres. Son domaine s’étend sur les deux versants de la colline de Fleurie, avec des parcelles situées sur des climats réputés (les Garants, les Moriers, le Clos de l’Amandier, les Roches), ainsi qu’une parcelle en Morgon (sur le climat de Corcelette). Grégoire élève ses vins dans différents contenants (fûts, cuves béton, foudres) qui seront assemblés avant la mise en bouteilles, livrant une gamme composée de cuvées extrêmement digestes à d’autres qui attendront volontiers quelques années.
69820 Fleurie – 07 85 60 02 01 – www.domainehoppenot.com

Incontournable

Le Geopark Beaujolais
Si le Beaujolais est un terroir viticole exceptionnel, c’est en raison de sa diversité géologique remarquable. À tel point que l’Unesco l’a reconnu comme site géologique unique en lui octroyant le label de Géoparc mondial. Les nombreux géosites répartis dans l’ensemble de la région beaujolaise permettent de mieux les comprendre, comme les Pierres dorées dans le sud ou encore les Pierres bleues du mont Brouilly, en passant par le Beaujolais vert et sa nature plus sauvage.
Sentiers de randonnée à parcourir à pied ou en Segway, musées, sites géologiques, superbes paysages et panoramas : de quoi satisfaire toutes les envies.
www.geopark-beaujolais.com