Carole Colin et Denis Jamet, déjà propriétaires du restaurant étoilé et bourgognophile « Les Climats », ont décidé de prolonger l’expérience avec l’ouverture d’une très belle cave à deux pas.

Et de trois. Le duo formé par Carole Colin et Denis Jamet continue de développer ses affaires à l’ombre du musée d’Orsay voisin. Reconnu comme l’une des plus belles caves de vins de Bourgogne de Paris et de France, le restaurant “Les Climats” est le centre névralgique de cette constellation gastronomique. Plus canaille, le bistrot chic « chez Monsieur » régale également les gourmands avec des plats authentiques et un service dans la grande tradition. La cave des climats, dernière arrivée, est un complément finalement logique à ces deux adresses prisées. Comme ses deux aînées, c’est sur un coup de cœur que Carole et Denis ont décidé de se lancer dans cette nouvelle aventure. « Nous avons vu une annonce curieuse, sans fonds de commerce, d’un local situé à 50 mètres du restaurant. Une aubaine dans le quartier ! Nous avons donc tenté notre chance et l’affaire était réglée en une semaine » confie Carole. Les lieux sont à leur image : une décoration chic et sobre, « avec cet esprit bobo très en vogue dans le 11ème arrondissement » mais finalement peu commun dans ce quartier ouaté de la capitale. Murs aux teintes grisées apaisantes, tables épaisses en bois de récupération, papier peint néo-rétro forcément de couleur pinot noir.

De grands bourgognes, des vins de copain et du saucisson

Le pedigree bourguignon de la maison-mère ne pouvait pas ne pas déteindre sur cet espace de partage. La région est donc, une fois encore, merveilleusement mise en lumière au travers de ses plus grands représentants : fabuleux et rare Chablis de Vincent Dauvissat 2014 (33€), Vosne-Romanée 2013 du domaine Lécheneaut (61€) ou bien encore Saint-Romain 2014 d’Alain Gras (31€). Mais cette fois-ci, les autres régions de France et d’Italie ont droit de cité. La ballade ferait rêver n’importe quel amateur, du Muscadet Sèvre et Maine « Amphibolite » du domaine Landron au Patrimonio « morta maio » 2012 d’Arena (32€), en passant par le Côte-Rôtie réserve 2014 de Stéphane Ogier (66€)et le Gigondas « aux lieux-dits » 2012 du domaine Santa Duc (35€). Le tout dans une ambiance toujours aussi conviviale, où l’homme-orchestre, Thierry Guemas, est un ancien des Climats. Il récupère dans la corbeille de la mariée les joviales et animées soirées-dégustations B³. Des moments de partage incroyables (35€ sur réservation) autour de grands vignerons bourguignons. Nouveauté de cette rentrée, la déclinaison de ces événements en C³, sur d’autres régions françaises. Pour la première 100% Alsace le jeudi 6 octobre, ce sera le beau domaine Albert Mann et les alcools Metté. En attendant la cave à manger qui est annoncée sur la devanture, les gourmands pourront acheter le saucisson de la célébrissime maison Conquet de Laguiole. Du beau, du bon, de la joie !

La cave des Climats
35 rue de Verneuil, 75007 Paris
Du mardi au samedi, de 10h à 20h30
Leur page Facebook