Avec la nouvelle gamme Brigitte et Louise, les Brûleries Modernes basées en Charente-Maritime souhaitent dépoussiérer l’univers du pineau des Charentes aux couleurs du Spritz mais à la teneur artisanale. Ainsi va la reconquête de l’apéritif.

Très prisé en Belgique, au Canada et naturellement sur son lieu de production qui bénéficie d’une forte attractivité par sa côte Atlantique, le pineau des Charentes n’en éprouve pas moins un déficit d’image depuis quelques années. Alors les Brûleries Modernes montent au créneau. « Notre volonté est de dépoussiérer la catégorie avec un produit français naturel au profil féminin et fruité », souligne Jean-Baptiste Delannoy, distillateur et dirigeant des Brûleries Modernes. Assemblage de jus de raisin et d’eau-de-vie charentaise, cette boisson titrant autour des 17% peut se décliner en blanc ou en rouge. Brigitte et Louise ne feront pas exception jouant sur ces deux couleurs qu’il faudra trinquer en mode « piscine », c’est-à-dire dans un très grand verre avec des glaçons. Le reste de l’histoire est un hommage aux femmes, celles de la famille Delannoy. Brigitte et Louise, qui vécurent du côté de brie-sous-Archiac dans la première moitié du XXème siècle, rappellent combien dans l’histoire de la viticulture, les femmes ont sauvé les domaines alors que les époux étaient au front – et parfois au bistrot. La gamme Brigitte et Louise est lancée le mois prochain. Elle vient compléter la collection de produits des Brûleries Modernes qui compte déjà des cognacs, un gin, un brandy et un whisky.

Brigitte et Louise (Blanc ou rouge) : 23€ les 70 cl.