Propriété discrète de 3,40 hectares à Pomerol, le château Lécuyer ouvre une nouvelle page en voyant sa société l’exploitation passer sous le contrôle de Ronan Laborde, propriétaire du château Clinet et président de l’Union des Grands Crus de Bordeaux.

À Pomerol, les transactions sont suffisamment rares pour être remarquables et remarquées. On observe donc avec attention la reprise du château Lécuyer par Ronan Laborde, propriétaire du château Clinet et président de l’Union des Grands Crus de Bordeaux (qui a donné hier le coup d’envoi des vendanges 2022 dans son vignoble familial). Il ne rachète pas les 3,40 hectares de vignes à proprement parler, ces dernières restant détenues par un GFV (Groupement Foncier Viticole) d’une centaine d’actionnaires, mais reprend la société d’exploitation, qui était conduite depuis un peu moins de 20 ans par Emeric Petit du château Tournefeuille à Lalande-de-Pomerol.

« Nous avons finalisé hier un processus de reprises entamé depuis quelques mois », explique Ronan Laborde. « C’est pour nous une très belle opportunité de nous étendre sur l’appellation Pomerol, les 3,40 hectares de Lécuyer se divisant en quatre parcelles dont trois sont voisines de Clinet et de Ronan by Clinet. C’est donc un secteur que l’on connaît bien, avec une majorité de merlot et un peu de cabernet franc, des vieilles vignes. La propriété produit chaque année entre 15 000 et 18 000 bouteilles vendues en primeurs : nous entendons donc conserver la marque, qui va nous permettre d’élargir notre gamme entre notre second vin Fleur de Clinet et notre premier vin Château Clinet, en apportant notre savoir-faire pour continuer de la faire grandir ».

L’information de cette opération a été initialement rapportée par le site Anthocyanes.