(crédit BIVB Aurélien IBANEZ)
(crédit BIVB Aurélien IBANEZ)

L’appellation Pouilly-Fuissé sera la première du Mâconnais à obtenir le classement en Premier Cru d’une partie de son vignoble, a annoncé l’Inao jeudi 3 septembre. Une reconnaissance visible sur les bouteilles “très probablement” dès le millésime 2020.

Sur les coteaux du Mâconnais, alors que les derniers chardonnays n’ont pas encore franchi la porte des pressoirs, l’heure est déjà à la fête. Nous sommes le 3 septembre 2020 et c’est officiel : 22 climats (terroirs) de l’appellation Pouilly-Fuissé pourront bientôt bénéficier de la mention “Premier Cru”, ce qui place ces vins dans l’élite des blancs de Bourgogne.

“Quelle joie, et quel soulagement, vous n’imaginez pas l’énergie nécessaire pour fédérer et aller jusqu’au bout d’un tel projet”, s’émeut Audrey Braccini, qui a formulé la demande au nom des vignerons de l’appellation. Ces blancs du sud bourguignon, produits dans le secteur de la célèbre roche de Solutré, bénéficieront désormais du même niveau d’appellation qu’un Chassagne Clos-Saint-Jean, ou un Meursault Genevrières. “C’est la reconnaissance de la grandeur et de la durée dans le temps de nos vins”, affirme la viticultrice de Fuissé.

Ces 22 climats “promus” représentent près d’un quart de l’appellation, qui s’étale sur 800 hectares au total. Au delà de leur typicité, c’est la variété des terroirs que les propriétaires espèrent mettre en avant. “Hier on buvait un Pouilly-Fuissé, désormais on boira un Les Ménétrières ou un Vers Cras”, imagine Audrey Braccini, citant deux des climats retenus.

Probablement dès 2020

Une petite révolution dans le Mâconnais, seul secteur de Bourgogne jusqu’à maintenant sans Premiers Crus. Après les premières études en 2006, puis la demande officielle faite à l’Inao (Institut national de l’origine et de la qualité) en 2010, une longue procédure a tenu en haleine les vignerons. Parmi les critères retenus lors des différentes étapes de sélection : la présence historique de la vigne sur ces parcelles, leur reconnaissance par des guides de dégustation, et des spécificités naturelles comme l’altitude, la pente et la nature du sol.

Pour Christèle Mercier, déléguée territoriale Centre-Est de l’Inao, cette décision “constitue un événement” : aucun village de Bourgogne n’avait obtenu ses premières mentions Premier Cru depuis les années 1950. Cette reconnaissance va-t-elle se traduire sur les étiquettes dès le millésime 2020 ? “C’est très probable”, assure Christèle Mercier. “Tout a été mis en œuvre pour cela, la décision est maintenant entre les mains du ministère”.

D’autres appellations de Bourgogne ont déposé un dossier et pourraient obtenir gain de cause dans les années à venir : Pouilly-Vinzelles, Pouilly-Loché et Saint-Véran, toujours le Mâconnais ; mais également Marsannay, en Côtes de Nuits.

Les 22 futurs Premiers Crus de l’appellation Pouilly-Fuissé, par village :

CHAINTRÉ
Aux Quarts
Le Clos de Monsieur Noly
Le Clos Reyssier
Les Chevrières

FUISSÉ
Le Clos
Les Brulés
Les Ménétrières
Les Perrières
Les Reisses
Les Vignes Blanches
Vers Cras

SOLUTRÉ-POUILLY
Au Vignerais
Aux Chailloux
En Servy
La Frérie
Le Clos de Solutré
Pouilly
Vers Cras
Aux Bouthières

VERGISSON
En France
La Maréchaude
Les Crays
Sur La Roche