(crédit BIVB Aurélien IBANEZ)
(crédit BIVB Aurélien IBANEZ)

L’État a validé la décision de l’Inao de reconnaître le classement de 200 hectares de Pouilly-Fuissé en 1er cru. C’est une première dans le Mâconnais. Une décision qui arrive juste à temps pour bénéficier au millésime 2020.

“Clos de Solutré”, “Aux Quarts”, ou encore “Vers Cras” : 22 climats (terroirs) de l’appellation Pouilly-Fuissé pourront bénéficier d’une mention Premier Cru. L’arrêté ministériel a été publié au journal officiel samedi 21 novembre 2020.

Ces parcelles – uniquement dédiées à la production de blancs – gagnent ainsi un galon dans la hiérarchie des vins de Bourgogne. Alors que l’Inao (Institut National des Appellations d’Origine) avait approuvé cette reconnaissance début septembre, on attendait une validation par l’État. Voilà qui est fait, juste à temps pour bénéficier au millésime 2020, les déclarations de récolte courant jusqu’au 10 décembre. “Le suspense aura été total, nous avons eu peur pour cette année”, souffle Audrey Braccini, présidente du comité de pilotage des 1er crus au sein de l’appellation.

Une ambition environnementale inédite

Qui dit mention Premier Cru dit nouveau cahier des charges. Et celui-ci se veut ambitieux. Le document implique une réduction des rendements et un élevage long, mais également une interdiction totale des désherbants chimiques. Probablement une première pour une appellation d’origine, hors de toute démarche environnementale.
L’aboutissement de ce dossier intervient 14 ans après les premières études, en 2006. Pouilly-Fuissé comptera près de 200 hectares en 1er cru, pour une appellation qui en compte au total 800. C’est une première dans le Mâconnais, vignoble du sud Bourguignon qui produit en grande majorité des vins issus du chardonnay.

Téléchargez la carte de l’appellation Pouilly-Fuissé