(photo Millésima)
(photo Millésima)

Après Lafite Rothschild vendredi dernier, un autre 1er Grand Cru Classé 1855 vient de mettre en marché son millésime 2018 : Château Mouton Rothschild sort à un prix en baisse de -30% par rapport au 2018. Découvrez en exclusivité la note et le commentaire de Terre de Vins.

La campagne s’emballe. Lafite vendredi, Angélus et Cheval Blanc hier, de belles marques qui sortent à des prix attractifs… Les mises en marché du millésime 2019 en primeur à Bordeaux requièrent l’attention. Coup de maître du jour : la sortie de Château Mouton Rothschild, 1er Grand Cru Classé 1855 (Pauillac), au prix revente négociant de 282 € – soit une baisse d’un peu plus de -30% par rapport au millésime précédent. À titre de comparaison, Lafite 2019 a été mis en marché au prix de 396 €, en baisse de -16%. Pour le consommateur, cela signifie que la bouteille de Mouton Rothschild est disponible en primeur au prix de 332 € HT. Le second vin de la propriété, Le Petit Mouton de Mouton Rothschild, est disponible au prix de 163 € HT. Aile d’Argent, le blanc de Mouton Rothschild, est disponible au prix de 66,50 € HT.

D’autres grands crus classés des domaines Baron Philippe de Rothschild ont été mis en marché ce matin : Château Clerc Milon, 5ème Grand Cru Classé (Pauillac) est disponible au prix consommateur de 57 € HT (-20%) ; Château d’Armailhac, 5ème Grand Cru Classé (Pauillac) est disponible au prix consommateur de 34 € HT (-17%). Les premiers signaux du marché des primeurs semblent accueillir ces prix avec un écho très positif.

EXCLUSIF – notes et commentaires de Terre de Vins

Château Mouton Rothschild, 1er Grand Cru Classé 1855 – Pauillac
98-99 – COUP DE CŒUR

Véritablement époustouflant. Bien sûr une robe d’étoffe noire, un nez subtil de cassis écrasé, de baies de sureau, de marmelade d’orange amère, puis de roses rouges et de poudre de riz. L’attaque est tendue, la matière somptueuse, entre velours et soie. Au bouquet, on trouve aussi une sensation séveuse (90% de cabernets sauvignon, d’anthologie sur ce millésime). On apprécie l’extrême finesse des tanins, la finale apportant encore d’autres arômes, légèrement balsamiques. La classe absolue.

Château Clerc Milon – COUP DE CŒUR – 95-96 (voir commentaire dans le magazine)
Château d’Armailhac – 94 (voir commentaire dans le magazine)

Retrouvez à partir de cette semaine dans les kiosques le dossier Primeurs dans le numéro collector de Terre de Vins. 400 vins du millésime 2019 dégustés en exclusivité.