Décédé vendredi 14 janvier, l’architecte catalan de renommée mondiale a été l’un des premiers à faire entrer le design dans l’univers des grands vins, en signant dès 1987 le chai souterrain du château Lafite Rothschild. Une réalisation qui a ouvert la voie à de nombreuses autres dans le vignoble bordelais.

Le décès de Ricardo Bofill, vendredi 14 janvier à l’âge de 82 ans des suites de complications liées à la Covid-19, a endeuillé la communauté internationale des architectes. Pionnier et engagé, l’architecte catalan a signé de nombreuses réalisations à travers le monde, mais surtout entre la France et l’Espagne, au cours des cinquante dernières années. Le quartier Antigone à Montpellier, ou les espaces Abraxas à Noisy-le-Grand, mais aussi les Échelles du Baroque et la place du Marché Saint-Honoré à Paris figurent parmi ses créations notables. Mais Ricardo Bofill a été aussi précurseur dans le monde du vin, puisqu’il a été l’un des premiers architectes de renommée internationale à concevoir le chai d’une grande propriété, en l’occurrence le Premier Grand Cru Classé 1855 Château Lafite Rothschild, à Pauillac.

Tour de force

C’est au milieu des années 1980 que le baron Eric de Rothschild fait appel à Ricardo Bofill pour imaginer un chai souterrain destiné à l’élevage des vins de deuxième année. Sa structure octogonale, typique de Bofill, se pare de deux cercles concentriques de 16 colonnes qui soutiennent l’ensemble de la construction. L’ensemble est un impressionnant sanctuaire de 4000 m2 pouvant accueillir jusqu’à 2200 barriques. Le tour de force est d’autant plus remarquable que le chai a été creusé sous les vignes et qu’il n’arbore, de l’extérieur, aucune « signature spectaculaire », s’inscrivant ainsi dans la culture de la discrétion chère à Lafite Rothschild.

Inauguré en 1987, ce chai a ouvert la voie à de nombreuses propriétés bordelaises qui, depuis, ont fait appel à d’autres architectes de renom pour concevoir et habiller leurs installations techniques. Outre sa fonction d’élevage, qu’il remplit à merveille depuis 35 ans en assurant le confort de travail et de circulation des équipes du château, ce chai accueille concerts et événements artistiques, mais aussi concours de dégustation entre grandes écoles.