La maison d’enchères américaine, qui s’apprête à orchestrer les ventes des Hospices de Beaune, a réalisé sa vente inaugurale en France mardi 2 novembre. Avec des vins exclusivement issus du domaine de la Romanée-Conti et un record à la clef.

Quand le n°1 mondial des enchères de vins arrive en France, c’est avec la manière forte. Sotheby’s Wine a effectué à Paris sa « vente inaugurale » sur le marché hexagonal, en mettant en vente 25 lots exclusivement issus du domaine de la Romanée-Conti – l’ultime référence bourguignonne. Et comme souvent avec la propriété de Vosne-Romanée, des records ont été pulvérisés.

350 000€ le mathusalem

« Tous les lots ont trouvé preneur, et la vente a atteint un total de 1,3 millions d’euros, soit le double de l’estimation basse », annonce Amayès Aouli, directeur des ventes pour l’Europe continentale chez Sotheby’s Wine. Parmi les flacons proposés, l’enchère la plus haute est allée à un mathusalem de Romanée-Conti 2000, « qui, à 350 000 €, a doublé son estimation haute, établissant ainsi un nouveau record mondial pour un mathusalem du domaine de la Romanée-Conti. »

Jusqu’ici présent à Londres, New-York et Hong-Kong, Sotheby’s effectue une arrivée remarquée en France. « Cette vente a attiré des acheteurs du monde entier, provenant d’Europe, d’Asie et des États-Unis. Cette collection privée s’inscrit ainsi parmi les nombreuses et prestigieuses collections de vins européennes que nous avons eu à mettre sur le marché», assure la maison.

Timing choisi à deux semaines des ventes de Beaune

La date de cette belle opération doit probablement peu au hasard : c’est un signal fort à deux semaines de la vente aux enchères des Hospices de Beaune, que Sotheby’s orchestre cette année pour la première fois. Un enjeu de taille pour l’image de la maison. Dans une interview accordée Terre de Vins en septembre, le président de Sotheby’s Wine Jamie Ritchie confiait que cette vente beaunoise serait probablement « la plus importante dans [ses] trente ans de carrière ».