Ci-dessus : Yann Pineau, propriétaire du Château de l'Escarelle, médaille d’or Pédagogie et Valorisation de l’Environnement
Ci-dessus : Yann Pineau, propriétaire du Château de l'Escarelle, médaille d’or Pédagogie et Valorisation de l’Environnement

La deuxième édition des Trophées de l’Œnotourisme organisés par Terre de Vins et Atout France a rendu son verdict vendredi dernier. Nous avons donné la parole à quelques lauréats 2020 parmi les 10 médailles d’or, 9 médailles d’argent, 8 médailles de bronze et 1 prix spécial du jury.

VOIR LE PALMARÈS COMPLET DES TROPHÉES DE L’ŒNOTOURISME 2020

Maison Cattin, médaille de bronze – Œnotourisme d’affaires et Événements privés
La Maison Cattin qui rassemble depuis cinq ans les deux familles Cattin du village de Voegtlinshoffen en Alsace a construit une nouvelle cave qui symbolise la réunification familiale. Baptisée le Belvédère, elle offre une vue à 360° sur le vignoble, de la plaine d’Alsace jusqu’aux Alpes suisse et aux Vosges. “Nous avons voulu faire de cette cave un lieu dédié à l’œnotourisme, en particulier au tourisme d’affaires qui représente un levier supplémentaire d’activité”, analyse Anaïs Sirop Cattin. “Nous sommes de surcroît favorisés par notre situation géographique à la croisée de l’Allemagne, la Suisse et la France, un territoire qui accueille un beau tissu d’entreprises, et dans l’offre alsacienne, nous avons cherché à proposer une offre atypique”. Dans le Belvédère, un showroom avec borne de dégustation, une mezzanine pour les réceptions, 2500 m2 de rooftop, une grande salle vitrée avec vue sur la nature mais qui peut être fermée pour des projections, et bien sûr, des propositions liées à la découverte du vin (ateliers dégustation, dégustation à l’aveugle, visites de caves et de vignobles, dîners à thème, accords mets-vins, rencontres avec un vigneron…) “La cave nous permet de rencontrer un melting pot de clientèles pour tous types d’événements et ce trophée récompense notre travail après deux ans de chantier. C’est un vrai rayon de soleil dans cette période où nous avons dû fermer le caveau depuis trois semaines”.
cattin.fr
19, rue Roger Fremeaux – 68420 Vœgtlinshoffen

Maison Champy, médaille d’argent – Architecture & Paysage
“Ce trophée est une belle récompense que nous avons immédiatement diffusée à nos équipes et une vraie reconnaissance après deux ans de travaux”, estime Cyriane Cubadda. Rachetée en 2016 par le groupe AdVini, la plus ancienne maison de négoce de Bourgogne était une belle endormie encore dans son jus ; elle a bénéficié d’un lourd programme d’investissements afin d’accueillir un public plus large et faire rayonner l’histoire au-delà des grands amateurs de bourgogne. Le nouvel espace muséal qui vient d’ouvrir ses portes a été créé dans le bâtiment historique au centre ville de Beaune. Il évoque l’histoire d’Eiffel, qui a inspiré une partie de la cuverie et la salle de réception, celle de Pasteur qui y a travaillé sur les levures pendant des mois, et la sage de la famille Champy depuis trois siècles. La bâtisse avec sa façade classée du XVIIe et ses caves du XVe abrite également un magnifique escalier monumental. “Ce sont les seules caves encore en production dans Beaune intramuros, insiste Cyriane Cubadda, responsable de l’œnotourisme. On peut même organiser des déjeuners ou diners avec accords mets vins dans la cuve 17, un grand foudre du XIXe, et nous proposons également des dégustations à la boutique face aux Hospices et des visites du vignoble en vélo électrique”. Champy est également propriétaire d’une vingtaine d’hectares de vignes en bio, certaines parcelles conduites en biodynamie, en Côte de Beaune, et à Pernand-Vergelesses avec le domaine Laleure-Piot. Cette nouvelle offre haut de gamme s’accompagne désormais d’un livre sur l’épopée Champy écrit à partir de recherches dans les archives pour fêter cette année les 300 ans de la Maison.
maisonchampy.com
5a, rue Grenier à Sel – 21200 Beaune

Château de L’Escarelle, médaille d’or – Pédagogie et Valorisation de l’Environnement
Le domaine varois au cœur de la Provence verte a été racheté en 2014 par l’homme d’affaires Yann Pineau, tombé amoureux de cet écrin de verdure de plus d’un millier d’hectares. Il s’est alors donné comme ambition de réhabiliter l’écosystème d’il y a un siècle. Depuis 2014, le Fonds de dotation Itancia et la LPO PACA y développent différents projets pour la préservation du patrimoine naturel endémique. Les papillons sont revenus coloniser le jardin de plantes aromatiques autour de la mare aux grenouilles ; on y dénombre plus d’une centaine d’espèces. Il fait l’objet d’animations régulières pour les enfants et de visites commentées à l’occasion des fêtes thématiques de printemps (de la nature, des jardins, de la chauve-souris…) La centaine d’hectares de vignes, complétés d’une quinzaine en jachère pour la rotation des cultures, ne connaissent ni insecticides ni herbicides depuis une dizaine d’années. Elles ont été labellisées HVE depuis 2016 et les vins sont en conversion bio – la certification est prévue pour le millésime 2020. Le domaine accueille séminaires, mariages et concerts estivaux. Il disposera à la fin de l’année d’une vingtaine de chambres meublées à louer sur la propriété. “Les Trophées de l’Œnotourisme sont une initiative intelligente pour mettre en valeur les actions et les convictions fortes, estime Valérie Maquet, directrice commerciale de l’Escarelle. C’est une belle récompense pour les équipes car cela représente beaucoup de travail et nos clients y sont sensibles”.
escarelle.fr
Route de la Roquebrussanne – 83170 La Celle

A NE PAS MANQUER
Retrouvez les lauréats et les finalistes des Trophées de l’Œnotourisme dans le hors-série Œnotourisme de Terre de Vins, en kiosques cette semaine !

Quai Cyrano, médaille d’or – Promotion du Terroir
“Les Trophées permettent d’aller dénicher de belles initiatives œnotouristiques comme nous le faisons à l’occasion du Top 10 Experience de la Route des Vins de Bergerac Duras, commente Vincent Bergeon, directeur de l’interprofession. Cela permet de donner une visibilité à des projets nouveaux et innovants”. C’est également le cas de Quai Cyrano dont l’originalité est d’être un projet collectif rassemblant les acteurs du vin, de la culture et du tourisme sous une même entité juridique avec une même gestion. On retrouve désormais dans une bâtisse unique, l’ancien couvent des Récollets en bordure de Dordogne, l’office de tourisme, la maison des vins et bientôt un espace scénographique autour de Cyrano. “Avoir un seul lieu pour accueillir les touristes favorise une information fluide et l’endroit est devenu tout aussi convivial pour les Bergeracois qui en font un lieu de rendez-vous, pas seulement une boutique de vin et de dégustations”. Un jeune sommelier bergeracois vient également d’être embauché pour animer le bar à vins. Quai Cyrano porte désormais la richesse agroalimentaire du territoire sous l’ombrelle Périgord Attitude. Il accueille non seulement les touristes et les visiteurs locaux individuellement ou en groupes pour des repas ou des réunions mais également les entreprises. “Outre les touristes estivaux, la gageure est que les Bergeracois se l’approprient mais également d’attirer les Toulousains et les Bordelais sur les week-ends” conclut Vincent Bergeon.
vins-bergeracduras.fr
1, rue des Récollets – 24100 Bergerac

Domaine Riberach, médaille d’argent – Séjour à la Propriété
Le Domaine Riberach est un vrai challenge d’architectes. Luc et Karin Richard se sont appuyés sur la “carcasse” de la cave de Bélesta pour transformer les anciennes cuves en 18 chambres au sein d’un éco-lodge. Ils avaient racheté avec leurs associés en 2006 une dizaine d’hectares, entre les vallées de l’Agly et de la Têt, certifiés bio en 2015, avant d’acquérir cette ancienne coopérative en ruines. “Nous cherchions comment pérenniser notre projet et nous sommes tombés sur cette friche agro-industrielle dans un cadre bucolique incroyable entre mer et montagne” raconte Luc Richard. Le couple a travaillé façon loft en respectant l’âme du bâtiment, en a conservé une partie pour les chais de vinification, le reste pour s’ouvrir au tourisme dans une démarche la plus éco-responsable possible (panneaux voltaïques, récupération d’eaux de pluies pour une piscine naturelle, installations géothermiques…). Un restaurant a été aménagé dans les anciennes presses sous une charpente Eiffel. “Nous ciblons une clientèle en quête de tourisme intelligent, de qualité et alternatif, en pratiquant une slow attitude et l’éloge de la lenteur. Nous avons déjà une reconnaissance locale et régionale mais une récompense au niveau nationale va permettre de se faire connaître et de faire découvrir la destination Roussillon autre que le littoral bondé”. Outre les dégustations quotidiennes, le domaine propose des wine safaris en landrover dans les vignes avec barbecue ou cargolades et des wine treks commentés sur les chemins caillouteux entre vignes et garrigue.
riberach.com
2, route de Caladroy – 66720 Bélesta