(photo Cécile Rogue / M6)
(photo Cécile Rogue / M6)

Catherine Héraud, du Château Saint Christoly, cru bourgeois du Médoc, est dans la saison 15 de l’émission de M6, diffusée à partir du 14 septembre.

Les téléspectateurs accros à l’émission présentée par Karine Le Marchand l’on peut-être vue lors de la diffusion des portraits des participants, le 9 mars dernier. Catherine Héraud, 41 ans, viticultrice dans le Médoc au Château Saint Christoly, classé cru bourgeois en 2020, pétille dans la saison 15 de “L’Amour est dans le pré”.
“Dans mon portrait, M6 a montré quelqu’un de très strict sur ses critères de recherche. C’était assez drôle à voir”, raconte-t-elle en riant. La crise sanitaire a bousculé les plannings et M6 prévoit de diffuser le 14 septembre le premier épisode de sa téléréalité qui suit des agriculteurs en quête du grand amour.

Célibataire depuis cinq ans, Catherine Héraud, surnommée Cathy, a décidé toute seule de se lancer dans l’aventure. “J’avais regardé l’émission et je trouvais que les agriculteurs étaient mis en valeur. Notre histoire est réaliste, il n’y a pas de montage trompeur. On voit très bien qu’on travaille tout le temps. Avec mon métier, je rencontre des gens, bien sûr, mais je n’ai pas le temps de faire attention à autre chose.” Alors pourquoi pas “L’Amour est dans le pré”.

“Très belle expérience”

“L’équipe de tournage est fantastique, elle nous protège, poursuit Catherine Héraud, qui ne regrette en rien cette “très belle expérience”. Quant à Karine Le Marchand, elle est “d’une gentillesse remarquable. Elle est à la fois très droite et très humaine.” Elle a été un appui lors des interviews, se souvient la viticultrice, marquée par des moments de vie très douloureux, notamment par le décès de son père dans des circonstances dramatiques.
“C’est sans doute pour cela que je suis toujours très gaie, confie-t-elle. C’est ma nature de vivre au jour le jour et de faire ce qui me plaît”. La viticultrice est ainsi déjà apparue, en tant que figurante, dans un épisode des séries “Le sang de la vigne” et “Section de recherches”.

Mais revenons au cœur du sujet : Cathy a-t-elle trouvé l’amour ? “Je ne peux rien dire : il faudra regarder l’émission !” La vigneronne apparaîtra à partir du troisième épisode, programmé le 28 septembre.

Son éventuel compagnon aura en tout cas du travail au domaine. A Saint-Christoly-Médoc, Catherine Héraud a complété son activité avec des chambres d’hôtes (dont un loft tout équipé) et à long terme, elle envisage l’ouverture d’un restaurant sur place avec sa fille. En attendant, depuis le départ de sa sœur Sandrine, co-gestionnaire du domaine, la vigneronne se voit obligée de vendre 12 de ses 18 hectares de vignes pour pouvoir les travailler avec un seul salarié. “Mon projet est de descendre la production à 45 000 bouteilles pour les vendre uniquement à des particuliers.” Dans le Médoc, vignes aussi cherchent nouveau partenaire.