Révolution en marche au château Maison Noble (Gironde). Après avoir renouvelé l’outil de production, le propriétaire russe s’attaque désormais à l’oenotourisme. Il propose des chambres d’hôtes à Caumont, non loin de la propriété de Saint-Martin-du-Puy.

Une nuit dans une chambre avec vue… sur les vignes. La proposition est alléchante. Elle prend forme avec l’ouverture de « la Véranda du château Maison Noble », cet ensemble de quatre chambres d’hôte à Caumont, dans l’Entre-deux-mers, à quelques pas de la propriété de 75 ha de Saint-Martin-du-Puy. Acquis en même temps que le château, ce lieu pittoresque en plein vignoble est propice au dépaysement, à une heure à peine de Bordeaux.

Depuis quelques années, de nombreux investissements ont été consentis pour accroître le notoriété de Maison Noble. Après la modernisation de l’outil technique et le développement de la communication, il joue désormais la carte de l’oenotourisme. « A l’acquisition de la propriété, cette maison était inoccupée. Seuls les bâtiments d’exploitation attenants étaient exploités pour la production de vin. Nous les utilisons encore pour produire la cuvée Jean de Bel Air (Bordeaux rouge) » explique Stéphanie de Pareja, la responsable du développement commercial. Cette ancienne maison d’habitation de 200 m² aux murs en pierre, a été rénovée et redécorée. « Riesling », « Clairette », « Chardonnay », « Pinot Noir », les noms des chambres sont une ode au vignoble. « Nous avons voulu donner sa personnalité à chaque chambre. Nous avons meublé avec des meubles des XVIIe, XVIIIe et XIXe siècles souvent dénichés chez des antiquaires » explique Stéphanie de Pareja. A l’extérieur, la vue est pittoresque : d’un côté une terrasse surplombant 7 hectares de vignes et 7 hectares de bois, et de l’autre, une piscine turquoise dans un jardin verdoyant.

Bienvenue à la « Véranda » !

Les chambres d’hôtes sont encore peu répandues dans l’Entre-deux-mers. La formule devrait trouver son public. Avant même son inauguration officielle vendredi, la « Véranda » accueillait déjà ses premières locataires début avril, treize demoiselles venues de Paris pour un enterrement de vie de jeune fille. « Elles étaient ravies de pouvoir ainsi profiter de la campagne et se couper du monde. L’emplacement est idéal pour des fêtes, pas de risque de gêner les voisins ici ! » plaisante Stéphanie de Pareja. La maison a également le potentiel pour accueillir des réceptions, qu’elles soient dîners d’entreprises ou mariages. « A part pour les mariages, nous ne ciblons pas nécessairement la clientèle locale, explique Stéphanie de Pareja. Nos prestations sont plus destinées à une clientèle étrangère, par exemple des dirigeants en déplacement pour des salons, ou à des Français d’une autre ville. » A l’approche de Vinexpo Bordeaux, du 14 au 18 juin prochains, avec la saturation des hébergements locaux, les chambres pourraient d’ailleurs bien être prises d’assaut. Déjà labellisée « Charme et traditions », la « Véranda » est en cours d’obtention du label « Gîtes de France », charte de qualité en matière d’hébergement.

Laura Bernaulte

Chambres de la « Véranda du château Maison Noble » : tarifs de 60 à 180 € la nuit. www.chateaumaisonnoble.com

chateaumaisonnoble