C’est avec neuf jours d’avance sur le calendrier officiel que la commanderie du Bontemps Médoc, Graves, Sauternes et Barsac a célébré hier à Bordeaux la Saint-Vincent, fête de tous ceux qui vivent du travail du vin.

Il fallait que l’événement se déroule un dimanche et, de surcroît, hier, c’était aussi l’occasion de penser à André Cazes, qui aurait fêté son 100ème anniversaire. Grand maître de la commanderie, Emmanuel Cruse a rendu hommage à ce viticulteur, qui, comme les autres membres de la dynastie Cazes, a été un grand serviteur de la cause du vin. Et, pour célébrer dignement cet anniversaire, les 600 convives du déjeuner offert au Hangar 14 sur les quais de Bordeaux avaient tous une bouteille de lynch-bages posée sur leur table.

Dans son allocution, Emmanuel Cruse a également rappelé les valeurs portées par la Saint-Vincent : “Solidarité, partage, fraternité, convivialité.” Des valeurs louées par le cardinal Ricard, archevêque de Bordeaux, qui, à 10 h 30, après que les membres de la commanderie eurent défilé sur la place Pey-Berland, a célébré la messe dans une cathédrale frigorifiée.

Car la Saint-Vincent, c’est aussi son rituel et ses intronisations qui précèdent le banquet avec les flacons prestigieux que s’échangent les propriétaires, moins nombreux que d’habitude, puisqu’un certain nombre, de l’aveu même d’Emmanuel Cruse, manifestait contre le mariage pour tous à Paris.

Parmi la douzaine d’intronisés, le colonel Véronique Batut, patronne de la BA 106 de Mérignac, et Hubert Lefèvre, tout juste retraité après trente et un ans de bons et loyaux services à la vinothèque de Bordeaux.

Découvrez en images les meilleurs moments de cette Saint-Vincent 2013 à Bordeaux :


Reportage vidéo de Jules Lambert pour “Terre de Vins”.