La crise sanitaire de la Covid-19 continue de provoquer le report de nombreux événements du vin. Dernier en date : le salon professionnel Wine Paris & Vinexpo Paris, qui devait se tenir du 15 au 17 février. Il est désormais décalé aux 14, 15 et 16 juin. Les autres événements Vinexpo du premier semestre 2021 sont annulés.

Les semaines se suivent et la pandémie de Covid-19 continue d’étendre ses conséquences sur le monde du vin, à commencer par les événements professionnels qui, depuis plusieurs mois, font les frais des restrictions sanitaires. Dernier dégât collatéral en date : le report du salon Wine Paris & Vinexpo Paris. En 2020, il avait échappé miraculeusement au couperet, à quelques jours près. Ce ne sera pas le cas en 2021 : initialement prévu du 15 au 17 février, il est désormais décalé aux 14, 15 et 16 juin.

“Lorsque nous avions annoncé en septembre la création de la société Vinexposium, fusion de Comexposium et Vinexpo Holding, nous savions que la situation sanitaire mondiale restait tendue mais nous avions bon espoir qu’elle s’améliorerait”, explique le directeur général Rodolphe Lameyse. “Mais l’évolution de ces dernières semaines nous a obligés à nous rendre à l’évidence. Envisager le maintien d’un salon professionnel pendant le premier trimestre 2021 était une véritable folie. Personne ne serait venu, ni visiteurs ni clients”.

Les autres événements Vinexpo décalés à 2022

La décision de décaler le salon parisien au moins de juin semble donc la plus “raisonnable, même si en termes de business, ce positionnement n’est bien sûr pas idéal. L’ironie du sort est que l’on revient – exceptionnellement – aux dates historiques Vinexpo. Heureusement, les interprofessions nous suivent, et beaucoup de nos clients saluent notre anticipation, notre souplesse commerciale et le fait que l’on ne prenne aucun risque compte tenu du contexte sanitaire, contrairement à notre principal concurrent”. Dans le viseur : ProWein, le grand rival allemand, qui à ce jour entend maintenir ses dates du 19 au 23 mars 2021.

Si le navire amiral Wine Paris & Vinexpo Paris est “seulement” décalé de quatre mois en misant sur une amélioration de la pandémie d’ici l’été, les autres événements Vinexpo du premier semestre 2021 sont tout simplement annulés : tout comme Vinexpo Shanghai qui devait se tenir en octobre 2020, ce sont donc Vinexpo New York (2-3 février), Vinexpo Hong Kong (23-25 février) et Vinexpo Bordeaux (15-17 juin) qui se voient reportés à l’année suivante. “On espère repartir du bon pied avec tous ces événements en 2022”, précise Rodolphe Lameyse, qui reconnaît que ces annulations en série constituent toutefois un coup dur pour l’économie de Vinexposium comme pour le moral des troupes : “les conséquences économiques sont fortes, nous n’avons pas de chiffre d’affaire depuis mars 2020. Nous sommes dans la même situation que l’ensemble de la filière ; heureusement, nous avons les reins assez solides pour traverser cette tempête, mais on espère vraiment que l’année 2021 nous enverra de meilleurs signaux. Pour les équipes, toutes ces incertitudes sont épuisantes, et même à titre personnel, depuis mon arrivée en 2019, je n’ai pas eu une seconde de répit. Mais nous voulons y croire, nous retrousser les manches, inventer, continuer de travailler sur les protocoles sanitaires et toutes les solutions qui s’offrent à nous pour proposer de beaux événements l’année prochaine”.

En attendant, Rodolphe Lameyse veut continuer de souligner les motifs de satisfaction, comme le joli succès de Vinexposium Connect, lancé cet automne : “la digitalisation est riche de promesses, ce n’est pas encore un levier de croissance mais un relais de reach, qui nous permet de toucher de nouveaux professionnels que nous n’avions pas encore dans nos fichiers. Nous allons continuer à cultiver cela”.