Pour sa quatrième édition, le Concours des vins Terre de vins a passé au crible pas moins de 2 483 échantillons avant de rendre son verdict : 811 cuvées médaillées, dont 498 médailles d’or. Parmi les médaillés d’or, la rédaction a sélectionné ses 27 coups de cœur. Des « super champions » que nous vous présentons au rythme de deux par semaine.

Cuvée Grande Réserve 2017 – AOP Corbières – Château de Lastours (19€)

Beaucoup d’élégance dès le premier nez, sur un fruit à point soutenu par une jolie fraîcheur de cèdre, qui se pare de fines notes sanguines. La bouche est dotée d’un bel équilibre, entre une chair ferme et salivante campée sur une palette de fruits noirs légèrement confits, de coulis de fruits rouges et d’épices douces. La trame tannique est à peine granuleuse et l’arête acide tient l’ensemble avec beaucoup d’allure. Très abouti.

On le déguste avec : Un magret de canard rôti sur le coffre.

Château de Lastours (11) chateaudelastours.com

C’est en 2004 que la famille Allard rachète ce château et son domaine de 850 ha. Le vin, en AOP Languedoc et Corbières, y est produit depuis le XIIe siècle. Ses 97 ha de vignes en terrasse,
situées en Corbières Martines à 300m d’altitude et à une dizaine de kilomètres de la Méditerranée, bénéficient de 300 jours de soleil et de vent par an et d’une belle influence maritime. Cela permet d’assainir les vignes et d’apporter une bonne maturité aux raisins.

La propriété est également productrice d’huile grâce à ses 10 ha d’oliviers. Pour le reste, c’est 3.000 arbres et un écrin de garrigue où la biodiversité s’exprime pleinement.
L’œnotourisme n’est pas en reste : apéros vignerons, balades dans le vignoble, salles de séminaires, cuisine de marché et méditerranéenne au restaurant la Bergerie et hébergement aux
Villas de Lastours (12 chambres).

2020 est une bonne année pour le château : arrivée de Thibaut de Braquilanges, enfant du pays, qui a pris la direction du domaine après une expérience au Chili et un passage chez Gérard Bertrand, ainsi que le premier millésime labellisé Agriculture Biologique.

Les Caillonnes 2020 – AOP Montagne Saint-Émilion – Vignerons de Puisseguin Lussac Saint-Émilion (18€)

Jolie robe pourpre de velours sombre. Nez élégant sur une pointe de moka. Bouche sur une chair texturée, sur des tanins soyeux et très légèrement crayeux. C’est un peu confiturée sur les fruits rouges mais équilibré par une acidité bien dosée. Beaucoup de fraîcheur et de plaisir pour ce vin digeste.

On le déguste avec : Rognons de veau sur canapés.

Vignerons de Puisseguin – Lussac Saint-Émilion (33) – puisseguin-lussac.com

Richard Nourry – @VPLSE

Cette coopérative, créée en 1938, a fusionné avec la Cave de Cardegan en 2012, puis avec celle de Montagne en 2015. Ces rapprochements ont apporté 150 ha supplémentaires au nouvel ensemble,
qui dispose désormais d’une large gamme couvrant notamment toutes les appellations satellites de Saint-Emilion. Le groupement représente aujourd’hui 900 ha de vignes sur trente communes du Saint- Émilionnais. Il recense 155 adhérents et compte trois sites de vinification.

Les vins sont exclusivement proposés en rouge, avec une forte dominante de merlot (80%) et peuvent tous prétendre au label EVE VEGAN.
La cave est très présente à l’export (40% des ventes), notamment en Asie, États-Unis et Grande-Bretagne.
Les profonds changements opérés en 2018 au niveau de l’équipe technique (maître de chai, œnologue…) ont contribué à une amélioration significative de la qualité des vins élaborés par la
coopérative.