Pour sa troisième édition, le Concours des vins Terre de vins a passé au crible pas moins de 2 749 échantillons avant de rendre son verdict : 830 cuvées médaillées, dont 505 médailles d’or et 325 médailles d’argent. Parmi les médaillés d’or, la rédaction a sélectionné ses 26 coups de cœur. Des « super champions » que nous vous présentons au rythme de deux par semaine.

Domaine de Long Pech – Vendanges Tardives Cuvée Michaël 2019 (HVE)
Gaillac (blanc) Une robe dorée très charmante s’ouvre sur des arômes de fruits confits avec quelques notes d’épices. Vient ensuite une bouche gourmande avec ce qu’il faut d’acidité pour équilibrer une sucrosité bien maîtrisée. Il offre une large gamme d’accords possibles.
• Ceviche de saint-jacques au citron vert et basilic.
15,90 €

Domaine de Long Pech (81)
Le domaine de Long Pech est situé à Lisle-sur-Tarn, près de Gaillac, sur les coteaux argilo-calcaires vallonnés emblématiques de cette zone de l’appellation. Initiée par Victor Maurel, l’activité viticole est développée par Colette et Christian Bastide à partir de 1989. Leurs filles, Sandra et Karine, ont rejoint la propriété depuis le début des années 2000. Les 22 hectares de vigne sont plantés en mauzac, len de l’el, sauvignon et colombard pour les vins blancs tandis que les cépages braucol, duras, syrah, gamay, cabernet et prunelard sont cultivés pour le rouge. Le domaine de Long Pech est certifié Haute Valeur Environnementale de niveau 3, avec un objectif de conversion à l’agriculture biologique. La propriété produit rouge, rosé et blanc et dispose de cuvées issues de vendanges tardives.

————————————-

Château Saint Julien 2020
Coteaux Varois en Provence (rosé)
Nez pimpant, net, énergique, sur le petit fruit rouge acidulé. La bouche est bien tendue, élancée, bien équilibrée entre chair et acidité. Finale gourmande, salivante. Très abouti.
• Sur un tartare de saumon.
9,10 €

Château Saint Julien (83)
Le château Saint Julien est situé sur la commune de La Celle, au cœur de la Provence verte. En 1989, Maurice Garrassin se porte acquéreur de la propriété varoise. Il s’agit depuis d’une histoire de famille puisqu’en 2001 ce sont ses enfants, Geneviève et Norbert, qui reprennent le flambeau. À l’heure actuelle, sa petite-fille Claire s’occupe de la partie technique en collaboration avec Pierre Pardini, maître de chai du domaine. La vigne est plantée sur 30 hectares de terroirs argilo-calcaires, emblématiques de l’AOP Coteaux varois. Cinsault, syrah, grenache, cabernet sauvignon, rolle et grenache blanc sont cultivés sur la propriété, selon des pratiques respectueuses de l’environnement. Une oliveraie de cinq hectares complète le paysage du château Saint Julien. Les raisins sont vinifiés puis élevés dans une cave issue du vestige d’une abbaye datant du XVIIème siècle.