TOUTES NOS ADRESSES DANS LE VIGNOBLE

Découvrez les adresses saluées par le jury des Trophées de l'Œnotourisme et validées par la rédaction de Terre de Vins

Château du Taillan

Le Château du Taillan vous ouvre ses portes du lundi au samedi de 10h à 18h et le dimanche sur réservation. Dans le cadre idyllique du parc aux arbres centenaires, entouré de bois et de prairies, les visiteurs découvrent tout un patrimoine dans une atmosphère conviviale.Nous proposons différents types de visites : Visite Dégustation Découverte de la propriété des chais au cuvier, pour terminer par une dégustation de nos vins (rouge et blanc). Durée 45 minutes, tarif 10 € (12 € dimanche + jours fériés) Visite « Pas à pas » Découverte de la propriété depuis le cuvier avec dégustation de vin blanc puis passage dans les chais a n de déguster le vin rouge. Les vins se dégustent avec des abricots secs, des noix, du chocolat et du comté. Durée 1h30, tarif 15 € (18 € dimanche + jours fériés) Visite Gourmande Découverte de la propriété des chais au cuvier pour terminer par une dégustation de nos vins, accompagnée d’une planche de fromage et charcuterie. Durée 1h, tarif 18 € (22 € dimanche + jours fériés) Visite « Clefs de la cave » Découverte de la propriété des chais au cuvier, en passant par la cave personnelle de la famille Cruse. Les vins se dégustent avec des abricots secs, du chocolat, des noix et du comté. Durée 1h30, tarif 26 € (30 € dimanche + jours fériés) Nous avons crée une partie « concept-store » où l’on peut retrouver des objets oeno-insolites et des bijoux de la marque Argelouse (mugs, bijoux, savons…)
Bordeaux
Voir

CAVE DE CROUSEILLES

Situé en plein cœur des appellations Madiran et Pacherenc du Vic-Bilh sur les départements des Pyrénées-Atlantiques, les Hautes-Pyrénées et le Gers, le village de Crouseilles est connu pour sa cave viticole et son château, véritable porteur du tourisme et de l’économie locale.Aujourd’hui la Cave de Crouseilles est une coopérative de proximité, fortement ancrée dans son territoire qui compte 14 salariés et 120 vignerons adhérents. Résolument tournée vers des projets éthiques tels que le respect de l’environnement (viticulture raisonnée, tracée, contrôlée), l’animation culturelle (Crouseilles fête l’été, la fête des vendanges, la soirée théâtre, cinéma dans les vignes, concert de musique classique, vendanges de l’hivernal, vendanges de la St Sylvestre), la mise en valeur du patrimoine local (vente aux enchères des Barriques d’Or au profit d’un projet de défense du patrimoine en Vic-Bilh) mais aussi et surtout l’intégration sociale. La raison d’être des Vignerons de la Cave de Crouseilles est de s’affirmer comme le « moteur » des appellations Madiran et Pacherenc, comme le promoteur d’une viticulture durable, et comme acteur local.
Sud-Ouest
Voir

CHÂTEAU CASTERA

Le Château Castera est une propriété viticole du Nord Médoc. Depuis 2010, la propriété est ouverte au public toute l’année avec 3 types de visites oenotouristiques. En 2018, les propriétaires ont décidé de créer un programme événementiel complet ainsi qu’un atelier de mixologie.Ainsi est né le concept « Estival du Château Castera » qui regroupe 6 événements qui ont lieu d’avril à septembre. Chaque événement a sa propre personnalité afin de faire découvrir la propriété sous des angles différents. La deuxième initiative originale concerne l’offre oenotouristique. Depuis 2018, atelier pour faire découvrir la mixologie aux visiteurs. Cet atelier est proposé du lundi au vendredi à 11h00 de mai à septembre. Pendant 45 minutes les participants apprennent à créer 2 cocktails à base de vin rosé de la propriété, ils apprennent également comment le rosé est produit et l’histoire des liqueurs utilisées dans les cocktails. A l’issue de cet atelier, les visiteurs repartent avec un livret de 8 recettes différentes.
Bordeaux
Voir
Trophées de l'Oenotourisme
Trophées de L'Oenotourisme

Les trophées de l'oenotourisme
Découvrez tous les lauréats et inscrivez-vous
pour participer à la prochaine édition.

Inscrivez-vous
Ils s'engagent à nos côtés pour promouvoir l'œnotourisme en France

Actualités


Oenotourisme

 —  Voir toutes les actualités

Muscadet en musique

Comme chaque année, la Folle Journée de Nantes a choisi une cuvée de Muscadet pour accompagner son festival de musique. Honneur au Muscadet de Sèvre & Maine sur lie « CaracTERRE » 2022 du domaine de Beaurepaire. Un vin blanc sec, délicatement parfumé au nez, léger en alcool et équilibré en bouche, quoi de mieux pour accompagner un festival de musique ? C’est le cas du Muscadet, voisin et partenaire de la Folle Journée de Nantes, le festival de musique qui entame chaque année avec brio entre les derniers jours de janvier et les premiers de février. En 2023 pour la 20è édition, l’évènement a lieu du 1er au 5 févier avec pour thème l’ode à la nuit. Pendant 5 jours, au cours des 270 concerts, il réunira 1 900 artistes dans plusieurs lieux de Nantes et de ses environs. Il émettra plus de 140 000 billets et offrira 13 000 places scolaires à 5 €. On y entendra le Sinfonia Varsovia, Jean-Sébastien Fonlupt, l’orchestre de chambre de Mannheim, Raphaël Pidoux et tant d’autres musiciens inspirés par les ténèbres. Lien entre la musique et le vin Pendant cinq jours et nuits, Nantes va vibrer au son de la musique, avec l’occasion de découvrir sa cuvée de Muscadet. La Folle Journée de Nantes a été créée dans le but de désacraliser la musique classique afin d’en permettre l’accès à un public élargi tout en maintenant son exigence artistique. Son ADN nantais, qui jouit désormais d’un rayonnement international, fait écho au vignoble de Nantes et à son appellation phare local Muscadet. Parmi les interactions, la plus iconique est la sélection officielle de la cuvée Muscadet qui incarne ce partenariat pendant toute la durée du festival. Comme le veut la tradition, après une présélection d’une cinquantaine de cuvées ambassadeurs et une dégustation finale de 7 échantillons à l’aveugle, effectuée par un jury constitué des partenaires de la Folle Journée de Nantes, une cuvée lauréate a été désignée. Il s’agit de l’AOC Muscadet Sèvre & Maine 2020 Cuvée « CaracTerre » du Domaine de Beaurepaire à Mouzillon. Un seul cépage, le melon de Bourgogne Ce 100% melon de Bourgogne, comme tous les muscadets, est issu d’un assemblage de magnifiques parcelles dans les terroirs situés à Mouzillon et Clisson, sur des terres de gabbro et granit. Il est l’expression du talent de la famille Bouin et notamment de Guillaume, jeune vigneron installé depuis quelques années avec Claire, sa compagne et ses parents Christine et Jean-Paul. Frais et parfumé au nez, ferme et droit en bouche il frappe par son équilibre et sa persistance minérale, qui appelle l’apéritif et les fruits de mer. Cette cuvée avait déjà été honoré en 2021 du titre de la Pipette, célèbre concours de Muscadet à Vallet. Elle sera servie sur les temps forts de la Folle Journée de Nantes et disponible à la boutique du festival au doux prix de 7,50 €. Pour les musiciens gourmets, la Folle Journée publie aussi un guide des tables proches de la Cité des Congrès.
Rendez-vous
Lire la suite

Sorti des eaux, le conteneur est-il la cave à vin du futur ?

67 % des Français consomment du vin a minima une fois par semaine : cent bouteilles sont ouvertes chaque seconde sur le territoire national, en faisant le second pays consommateur dans le monde entier. Ces quelques chiffres traduisent l’engouement grandissant pour la question vinique dans l’Hexagone. Accompagnant cette tendance, le marché voit émerger des concepts innovants venant répondre aux besoins de ces néo-consommateurs, amateurs et avertis. Dans cette veine, l’agence BToB Classy, spécialisée dans le design d’espace, commercialise depuis quelques mois une déclinaison de micro-espaces thématiques logés dans d’anciens conteneurs maritimes de “premier voyage”, chargés qu’une seule fois et récupérés auprès de fournisseurs français. Ces “Tiny-Pop” en acier corten proposent une immersion privilégiée dans un cadre défini : le cinéma pour la première version, une cave à vin pour la seconde. Ainsi, depuis le mois d’octobre, l’entreprise parisienne présente un conteneur de 12 mètres carrés, dédié aux amateurs de vins en tous genres. Conçu avec des matériaux propres, autonome grâce aux panneaux solaires dont il est doté, le conteneur propose une bulle décalée à ceux dont l’habitat ne permet pas un espace dédié à leur passion. Contrôle des températures grâce à une climatisation réversible, hygrométrie vérifiable depuis son portable, absence de vibrations, le “cube” dispose de toutes les qualités d’une cave à vin. La structure ne nécessite pas de permis de construire, est intégralement autonome et peut être revendue aisément. L’espace dégustation se couple d’une cave avec une capacité de stockage de 1 400 bouteilles qui ne restreindra pas les ardeurs des grands collectionneurs. Destiné aux particuliers et professionnels, le conteneur “Oeno” est vendu au prix de 33 990 euros, livré et équipé.
Société
Lire la suite

[Cognac] Patrick Drouet avec « Une vraie bande de copains »

En vue du salon Wine Paris & Vinexpo Paris qui se déroulera du 13 au 15 février prochain, les cognacs Drouet viendront en force avec le Cartel des spiritueux familiaux (Hall 2.2, stand A017). L’occasion pour Patrick Drouet de nous faire saliver avec des nouveautés, de nous raconter l’aventure du Cartel et enfin de faire un point sur la conjoncture. Finish cask, brut de fûts… Vous innovez, vous vous éclatez, vous faites dans le sur-mesure, d’où est venue cette envie et quelles sont les nouveautés ? À Cognac, on préfère désormais l’expression « double maturation » à « finish cask ». Le BNIC n’aime pas les élèves dissipés, c’est comme à l’école pendant l’enfance… Faire des cuvées originales, n’est-ce pas le vrai boulot d’un vigneron ? Je me sens vivre et heureux quand je fais ce métier de vigneron. On ne peut pas passer sa vie à faire du VS !! Faire des finishs, c’est élever, amener à maturité des eaux-de-vie aux parfums différents, c’est rencontrer des Français ou des étrangers avec qui on échange des fûts, c’est explorer, découvrir, partager. J’utilise volontiers « drink spirit » au lieu de « cognac », c’est ce qui fonctionne le mieux chez moi. Des finishs rhum, calvados Dupont, whisky Couvreur sont en cours de vieillissement dans mes chais. Un importateur chinois qui vend du Drouet et du Couvreur attend avec impatience le Drouet Finish Couvreur. À l’approche du salon Wine Paris, parlez-nous du Cartel des spiritueux familiaux, un regroupement avec Darroze, Metté, Couvreur et d’autres, quel est le pourquoi du comment ? Nous sommes sept avec la maison bourguignonne Jacoulot, les calvados Dupont et les rhums Longueteau que vous n’avez pas cités. C’est une fabuleuse aventure avant tout. L’idée de départ est de partager des stands sur des salons trop couteux individuellement. Mais, au fil du temps, l’association va beaucoup plus loin. Chacun y va avec sa personnalité, son expérience. De nos sept régions différentes, nous rencontrons tous les mêmes problématiques et chacun apporte une solution (commerciale, technique, législative, etc.). C’est aujourd’hui une vraie bande copains. Nous partageons maintenant certains clients et une commerciale à trois. Et le stand à Wine Paris. Comment se porte le marché du cognac, entre les petits faiseurs et les puissantes maisons de négoce ? Certains clients aiment le nouveau, d’autres restent sur du traditionnel. Nous ressentons actuellement une tendance pour les bruts de fûts, des alcools de plus en plus forts, plus typés. Les grandes maisons ont su faire du cognac ce qu’il est aujourd’hui. Mon travail est de leur fournir de belles eaux-de-vie et parallèlement de me faire plaisir sur des choses qu’elles n’ont pas forcément. Raconter une histoire sur chaque flacon, faire revivre mes ancêtres, faire rêver nos visiteurs. Nous sommes des artisans, nous avons toujours nos alambics de 10 hectolitres ce qui est rare à Cognac. Aussi, nous maîtrisons toute la chaîne, des ceps de vigne à la bouteille. Pour l’instant, nous sentons commercialement que le marché se tend un peu en Europe avec le pouvoir d’achat qui baisse. Nous ne sommes pas encore très impactés. Il faut rester très vigilant. Plusieurs missions à l’export sont en cours pour 2023 et nous espérons encore progresser. Ecrit en collaboration avec Oscar Sérafin.
Actualités
Lire la suite