Stéphanie Colinot, bien connue des amateurs d’Irancy et de Chablis, créée son propre domaine et lance une activité de négoce de vins rouges de l’Yonne.

Revenue au domaine familial d’Irancy en 2001 pour travailler avec son père Jean-Pierre, Stéphanie Colinot a finalement décidé de prendre son indépendance en raison « d’un contexte familial compliqué ». L’entente entre le père et la fille n’était pas au beau fixe depuis plusieurs années. Stéphanie Colinot a repris un peu plus de 3 ha de vignes. Des plantations sont prévues pour agrandir la propriété d’environ un hectare à terme. Elle développe parallèlement un négoce de vins rouges de l’Yonne : bourgogne Côtes-d’Auxerre, bourgogne-Epineuil, côteaux-bourguignons, etc.

« Je me concentre sur les rouges, et accessoirement les rosés, parce que mon mari fait du chablis (Ndlr : Jean-Paul Durup, l’un des plus importants producteurs de l’appellation), mais aussi en raison de l’attrait de plus en plus important pour les vins rouges de l’Yonne. Ce sont des vins élégants, sans excès de tannins, ni d’alcool. On le voit avec la demande forte sur l’appellation bourgogne-Epineuil par exemple. Les vins y sont friands, rafraichissants, avec des notes de groseille », explique Stéphanie Colinot. Cette dernière va faire construire une cuverie pour, à terme, procéder à des achats de raisins uniquement et donc proposer des vins qu’elle aura vinifié elle-même. La gamme se situe entre 9 et 14 € TTC départ cave.

Rappelons que le domaine Colinot fait partie des références historiques de l’appellation Irancy. Il a été l’un des tous premiers à mettre en avant des Climats (Les Mazelots, Côte du Moutier, Palotte, etc.). Village pittoresque niché au cœur de son vignoble en amphithéâtre, à proximité de Chablis, Irancy a donné son nom à l’unique appellation communale rouge de l’Yonne. Il a accédé à ce rang à partir du millésime 1998 (auparavant l’AOC était régionale : bourgogne-Irancy).

Stéphanie Colinot propose également une maison d’hôte « Marguerite de Bourgogne », du nom de la fondatrice de l’Hôtel-Dieu de Tonnerre, dans le vignoble Chablisien (Ligny-le-Châtel).

www.stephanie-colinot.fr