Le sculpteur catalan Jaume Plensa signe la collaboration artistique 2017 du champagne Ruinart. A partir de signes, de chiffres et de lettres en métal, il assemble des œuvres d’art spectaculaires mettant en relation l’homme et les mots. Un hommage à Dom Thierry Ruinart, lui aussi « homme de lettres ».

Ce sont les mécènes des temps modernes. A l’instar d’autres maisons champenoises, Ruinart entretient des liens étroits avec le monde de l’art et du design. Dès 1896, André Ruinart avait sollicité Alphonse Mucha pour créer une affiche publicitaire. Depuis, la maison mécène chaque année un artiste pour la création d’une œuvre d’art originale qui rejoint la collection exposée à Reims et sa déclinaison en coffret édition limitée.

L’univers artistique exploré est très diversifié : le photographe Erwin Olaf, le verrier Hubert Le Gall, la sculpteuse de papier Georgia Russel, le designer du bois Piet Hein Heek,… Pour l’année 2017, c’est l’artiste catalan Jaume Plensa qui signe la « réinterprétation artistique » du champagne Ruinart.

Ce sculpteur allégorique, spécialiste du métal (bronze, fonte, fer forgé), est célèbre pour ses silhouettes humaines pour lesquelles il utilise volontiers comme matériau des signes et des lettres de différents alphabets, jouant sur le rapport entre les mots et le corps humain.

Lors de sa venue à Reims pour visiter la maison Ruinart, l’artiste a été fasciné par la personnalité de Dom Thierry Ruinart, oncle de Nicolas Ruinart qui fonda la maison en 1729. Ce moine bénédictin était si érudit qu’à 25 ans, il fut appelé à l’abbaye de Saint-Germain-des-Prés (centre rayonnant de la pensée française de l’époque) aux côtés du célèbre théologien, historien et savant Dom Jean Mabillon. Il fit de nombreux voyages en France et à l’étranger qui lui inspirèrent des récits de référence comme le « Voyage littéraire en Alsace » et il publia des ouvrages dans plusieurs langues.
« Un mot est un pont entre toi et moi, entre nous et les autres, invisible », souligne Jaume Plensa qui a souhaité évoquer l’esprit de la Maison Ruinart et de Dom Thierry Ruinart au travers d’une statue constituée de signes, de chiffres et de lettres. Ces minuscules cellules proviennent de 8 alphabets différents issus notamment des ouvrages polyglottes de Dom Thierry Ruinart. Recomposées, enchâssées et soudées par l’artiste, elles forment un ensemble complexe laissant subtilement passer la lumière.

En parallèle, l’artiste a créé un coffret calligraphié « Jaume Plensa pour Ruinart » en édition limitée de 20 pièces uniques, mosaïque de lettres en métal découpé, destiné à mettre en valeur une bouteille de Ruinart Blanc de blancs en format magnum. Réalisé par les ateliers de l’Orfèvrerie d’Anjou, le coffret est commercialisé au domaine et dans des lieux d’exposition d’art.


Venez déguster les champagnes de la Maison Ruinart au salon Champagne Tasting le samedi 13 mai 2017 à l’Espace Cambon, Quartier Madeleine, Paris 1er. Billetterie ci-dessous.