Parmi les dizaines de propriétés présentes à Lille Tasting, qui se termine ce soir à la CCI Grand Lille, le château Franc Le Maine fait office de petit nouveau. C’est la première participation à un salon pour cette propriété des vignobles Bardet.

Paul-Arthur et Thibault Bardet ont respectivement 28 et 24 ans. Ils incarnent cette « nouvelle génération » de jeunes viticulteurs souriants, dynamiques et ouverts au monde qui contribue à transformer progressivement le visage de Bordeaux. En venant à Lille Tasting, les deux frères participent pour la première fois à un événement du vin sous la bannière du château Franc Le Maine – dernière acquisition des vignobles Bardet, entrée en 2008 dans la « galaxie familiale » implantée dans la région de Saint-Emilion depuis le 18ème siècle.

Après avoir prospéré sur les propriétés historiques de la famille que sont les châteaux du Val d’Or (créé dans les années 1930 par leur arrière-grand-père) et Pontet-Fumet (créé dans les années 1960 par leur grand-père), les vignobles Bardet se sont considérablement développé durant les 30 dernières années grâce aux efforts déployés par le père de Paul et Thibault. Aujourd’hui, ils viennent lui prêter main forte pour incarner le relève, et apporter une nouvelle vision, notamment sur la conquête de nouveaux marchés.

« Thibault et moi travaillons sur l’ensemble des propriétés des vignobles Bardet, mais le château Franc Le Maine nous mobilise particulièrement, car tout est à faire, pratiquement à partir de zéro. Quand nous avons racheté la propriété en 2008 (13 hectares d’un seul tenant à Saint-Laurent des Combes), il fallait s’approprier le terroir, investir au chai, restructurer la vigne. Cela nous a pris du temps, et c’est seulement aujourd’hui que nous pouvons présenter notre vin au public, et partir à la rencontre des acheteurs ». Le château Franc Le Maine cible particulièrement le circuit cavistes / CHR (cafés-hôtels-restaurants). A cet égard, Thibault est basé en permanence à Cologne, en Allemagne, pour piloter les exportations et la recherche de partenariats. Les Etats-Unis et l’Asie sont aussi dans leur viseur. Bien que davantage impliqué sur la partie technique, Paul n’en est pas moins sur tous les fronts lorsqu’il s’agit de travailler à établir la « marque » Franc Le Maine. Un travail de longue haleine, qui passe par la présence sur des salons comme Lille Tasting, organisé par « Terre de Vins », ou des initiatives comme Arômes Jeunesse, une association qui réunit de jeunes vignerons bordelais dans le cadre de dégustations conviviales et décomplexées (voir aussi notre portrait d’Audrey Lauret, du château Pindefleurs).

Bien loin des clichés datés que certains continuent de vouloir affubler au monde du vin bordelais, Paul-Arthur et Thibault Bardet apportent un savoureux vent de fraîcheur, et leurs vins seront à suivre de près. L’aventure ne fait que commencer.

Mathieu Doumenge