Ci-dessus : Laurent Derhé, président de l’ASLERA et co-organisateur du concours, la lauréate Andréane Fondimare et Caroline Daeschler, co-secrétaire de l'Aslera.
Ci-dessus : Laurent Derhé, président de l’ASLERA et co-organisateur du concours, la lauréate Andréane Fondimare et Caroline Daeschler, co-secrétaire de l'Aslera.

Pour sa première édition, le concours Jeunes Sommeliers du Sirha a récompensé une étudiante en sommellerie du lycée de Dardilly.

Pour la première année, l’Association des Sommeliers de Lyon et Rhône-Alpes (ASLERA), associée à la région Auvergne-Rhône-Alpes et son œnothèque, ont organisé le concours jeunes talents sommeliers Auvergne-Rhône-Alpes, au sein du salon professionnel du Sirha. 12 jeunes sommeliers ont été distingués à cette occasion.

Quatre écoles de sommellerie de la Région concourraient, chacune d’entre elles ayant sélectionné trois candidats. Philippe Faure Brac a présidé cette première édition du concours Jeunes Sommeliers Auvergne-Rhône-Alpes. Il a ainsi chaleureusement remercié les candidats pour leur participation : « Je suis très fier, en tant que président de l’Union de la Sommellerie Française, de vous remettre ce prix. Vous êtes l’avenir de la sommellerie, et vous faites partie intégrante de notre milieu professionnel ». À ses côtés, Laurent Derhé, président de l’ASLERA et co-organisateur du concours, les a également encouragés. Les candidats étaient soumis à plusieurs épreuves, parmi lesquelles une dégustation de cinq produits d’Auvergne-Rhône-Alpes, un carafage de vin, un service d’une bouteille pour douze personnes, identification de 30 sites viticoles et touristiques régionaux, et un QCM sur les vins et produits de la région.

Patricia Picard, déléguée générale du Comité vins de la région Auvergne-Rhône-Alpes, partenaire du concours et du Sirha, a tenu à rappeler l’importance du rôle de la filière : « La Région est présente à la fois en tant que prescripteur et ambassadeur. Nous comptons sur vous pour transmettre et faire connaître vos talents. Le Comité vins accompagne en permanence les filières, mais aussi les jeunes. » Ce à quoi Philippe Meunier, délégué notamment aux partenariats internationaux auprès de la Région, a ajouté : « Notre région est enracinée, et nous avons de bons produits, comme le vin et la viande. Il faut les faire partager. Même si vous allez plus tard à l’étranger, n’oubliez pas votre territoire et ses valeurs. »

Une carte de visite professionnelle

Les trois finalistes étaient Loïc Benetto (Lycée Lesdiguières, Grenoble), Adel Lakhdar (Groisy) et Andréane Fondimare. C’est cette dernière qui a remporté le concours. Elle a été récompensée par un Wine art, produit d’EuroaCave, qui permet la mise à température de dégustation tout en préservant les bouteilles ouvertes. Élève du CFA François Rabelais de Dardilly, mention sommellerie, Andréane Fondimare, 25 ans, est en reconversion professionnelle. Après avoir travaillé dans l’architecture d’intérieur, elle est en alternance au Café Terroir dans le 2e arrondissement de Lyon. « Je ne suis pas issue de la restauration, et c’est la première fois que je participe à un concours de sommellerie. C’était ludique et un peu stressant. Plus tard, je n’exclus pas d’aller travailler à l’international » a-t-elle déclarée, émue par cette victoire.

Son enseignant, Arnaud Chambost, s’est enthousiasmé de cette réussite, tout en rappelant : « Il ne s’agit pas forcément de faire de nos étudiants que des champions, mais cela fait partie de leur apprentissage, et même si c’est surtout honorifique, cela peut jouer sur la communication et les employeurs futurs. »

Les 9 autres candidats ont reçu un certificat et un petit lot, une bouteille de la vallée du Rhône, un limonadier et l’envoi d’une caisse par l’Inter Beaujolais pour les écoles : Samuel Kirby (Groisy), Benoît Sessegolo (Tain-l’Hermitage), Sébastien Leclerc (Tain-l’Hermitage), Éva Plumet (Groisy), Alexandre Thomas (Dardilly), Armand Abbé (Lycée Lesdiguière, Grenoble), Marion Chaix (Lycée Lesdiguières, Grenoble), Laurent Claudie (Dardilly) et Julie Ollier (Tain-l’Hermitage).