De gauche à droite : Olivier Verdale, Daniel Sendrous, Alexandre They, Catherine Verneuil.
De gauche à droite : Olivier Verdale, Daniel Sendrous, Alexandre They, Catherine Verneuil.

Le conseil d’administration du syndicat de l’AOP Corbières a pris sa décision à l’unanimité. Sous cinq ans, pour la vendange 2024, ne pourront se présenter à l’agrément en appellation Corbières que les domaines détenteurs d’un label environnemental.

Terra Vitis en agriculture raisonnée, Haute Valeur Environnementale (HVE), Agriculture Biologique (AB et CAB, en conversion), Demeter ou Biodyvin pour la biodynamie… Les producteurs de l’AOP Corbières qui n’en sont pas déjà détenteurs ont cinq ans pour décrocher une de ces certifications. Les plus longues à obtenir sont celles de la biodynamie, Demeter et Biodyvin, pour lesquelles il faut passer par l’étape bio avec une conversion en trois ans à l’Agriculture Biologique, suivie de deux ans de conversion en biodynamie.

Le vote s’appuie sur une situation favorable dans un calendrier réaliste : “30% des producteurs de l’appellation Corbières sont à l’heure actuelle détenteurs d’une certification environnementale, dont 80 en AB et 14 en HVE. Les producteurs, le marché et le consommateurs sont demandeurs de plus de respect pour l’environnement. Au vu des conversions engagées, notamment en HVE, on passera à 60% de l’appellation certifiées dès 2020”, résume Alexandre They (Château Vieux Moulin).

Sur les 10 600 ha du vignoble en AOP Corbières, 1300 ha sont à l’heure actuelle en AB et 565 en HVE.

Tout un travail préparatoire au sein de l’appellation Corbières avait préparé le terrain avec le travail mené par le syndicat autour de la norme ISO 26 000 de responsabilité sociétale des entreprises et du projet Destination Eco-Responsable, ont rappelé le président du syndicat, Daniel Sandrous et sa directrice Catherine Verneuil.

A noter : Alexandre They, ancien président de la commission communication a été nommé président des Vignerons Indépendants de l’Aude, il est remplacé par Olivier Verdale (Château de Saint-Eutrope), secondé par Christophe Gualco (Domaine de l’Etang des Colombes)