(Photo Stéphane Grossin – ANEFA)
(Photo Stéphane Grossin – ANEFA)

Pour faire face au manque de main d’œuvre, neuf châteaux viticoles dans le Médoc (Gironde) ont ouvert début décembre une école de la vigne afin de recruter plus facilement des ouvriers viticoles.

Quatorze personnes suivent une formation en alternance, prise en charge par Pôle Emploi, afin d’obtenir un certificat de qualification professionnelle (CQP) d’ouvrier spécialisé d’exploitation vitivinicole. Elles apprennent pendant 18 mois le travail du sol, la conduite du vignoble, les traitements, la plantation et taille, les vendanges ainsi que l’élevage du vin.

« Il y a des difficultés de recrutement sur la durée », a expliqué à l’AFP Guillaume Chanfreau, directeur technique du château Fonréaud à Listrac-Médoc, l’un des châteaux impliqués. « Le recrutement s’est fait sur la motivation et les aptitudes physiques pour effectuer des tâches à l’extérieur », a-t-il ajouté, précisant qu’il s’agissait surtout de personnes en reconversion professionnelle.

En savoir plus