Ci-dessus : Alice Taglioni
Ci-dessus : Alice Taglioni

La plus célèbre vente aux enchères de vins du monde aura lieu comme chaque année, le troisième dimanche de novembre. Direction Beaune donc le 18 novembre prochain.

Comme le rappelle de manière légèrement irrévérencieuse Alain Suguenot, maire de Beaune et Président du Conseil de Surveillance des hospices civils de la Beaune : « le vin peut être bon pour la santé publique ». Avant de préciser immédiatement, bien sûr, qu’il est question ici des recettes de la grande vente aux enchères annuelle des vins produits par le domaine des Hospices. Celles-ci permettent en effet de financer de grands projets d’agrandissement et de modernisation de l’hôpital. Les millions d’euros récoltés chaque année sont réinvestis comme tout récemment dans la construction d’un nouveau bâtiment qui « permettra de prendre le virage ambulatoire » voulu par le ministère de la santé. Pour la 158ème fois cette année, des acheteurs du monde entier viendront se disputer les meilleures pièces proposées à la vente. Et ils auront le choix car ce ne sont pas moins de 828 pièces (631 de vin rouge et 197 de vin blanc) qui pourront être acquises, réparties en 50 cuvées différentes dont une grande majorité (85%) de premiers et grands crus.

Des vins de très belle qualité

Depuis 2005, la maison de ventes aux enchères Christie’s est en charge d’assurer la vente mais aussi de promouvoir son intérêt auprès d’une clientèle internationale toujours plus présente. 80% des vins vendus lors des enchères partent in fine à l’étranger après avoir été élevés par des négociants bourguignons jusqu’à la mise en bouteille. Et lorsque la qualité est au rendez-vous, l’événement a une résonnance encore plus grande. Ludivine Griveau, régisseur du domaine viticole des Hospices de Beaune constitué par de très nombreux legs de vignes depuis 1457, s’est félicité du travail des 23 vignerons chargés des vignes. En dépit d’une année compliquée, marquée par des pressions de mildiou très importantes, l’attention permanente portée au vignoble et les traitements 100% bio réalisés (comme c’est le cas depuis 3 ans) ont permis d’obtenir des vins d’une grande densité. Ceux-ci devraient marquer les esprits. Et notamment la pièce du Président. Franck Poher, directeur des hospices, en a dévoilé l’identité. Ce sera une pièce de 228 litres de Corton Clos du Roi, superbe grand cru de la Côte de Beaune. Et tradition oblige, plusieurs marraines et parrain auront à cœur de faire grimper les enchères au maximum. L’argent récolté sera en effet entièrement reversé à deux structures. L’Institut Pasteur, soutenu par Nathalie Baye et Erick Orsenna, pourra ainsi fêter dignement ses 130 ans et continuer à œuvre au quotidien pour la recherche médicale. De son côté ASMAE, portée par Alice Taglioni, pourra continuer de défendre l’œuvre charitable envers l’enfance défavorisée initiée par Sœur Emmanuelle dont l’action est plus que jamais d’actualité, 10 ans après son décès.