Quel œnotourisme pour la nouvelle région Occitanie ? Elle compte le plus grand vignoble de France, entre Sud-Ouest, Roussillon, Languedoc, et Côtes-du Rhône gardoises. Un avenir prometteur s’est dessiné le 20 septembre, lors de la table ronde organisée par France Bleu Hérault, Touléco & Ramdam, à la Maison des vins du Languedoc à Lattes.

Après avoir donné la parole aux vignerons du Languedoc, ces Héros de la Vigne, en 3 heures d’émission en direct l’après-midi du mercredi 20 septembre, France Bleu Hérault a continué avec « L’œnotourisme, l’autre économie du vignoble ». Gilles Moreau, animateur sur France Bleu Hérault, œuvre depuis trois ans à faire connaître le vignoble de l’Hérault, son histoire, ses vignerons dans une chronique – désormais quotidienne – unique dans le paysage radiophonique. Il animait aussi cette table ronde sur l’œnotourisme, réunissant les institutions et interprofessions de la région Occitanie qui organisent, accompagnent et font la promotion des acteurs de terrain que sont les vignerons.
Virginie Rozières, présidente du Comité Régional du Tourisme d’Occitanie, Kléber Mesquida, président du Conseil Départemental de l’Hérault, Paul Fabre, directeur de l’Interprofession des Vins Sud-Ouest France, Jean-Philippe Granier, directeur technique de l’AOC Languedoc, ont livré leur réalisations et leurs projets. Martin Lhuillier, responsable de la filière œnotourisme chez Atout France, l’organisme gouvernemental de développement touristique de la France, a éclairé cet œnotourisme régional d’une perspective nationale et internationale.

Un œnotourisme national sous le label « Vignoble et découvertes »

Au niveau national, un label unique, « Vignobles et Découvertes », signale les terroirs, pose un cahier des charges pour tous les participants (vignerons mais aussi – restauration, hébergements, sites de culture et de loisir..), organise des formations, et fait de la promotion à l’international, notamment par le site www.visitfrenchwine.com.

La nouvelle région Occitanie représente le premier vignoble de France, en regroupant ceux du Sud-Ouest, sous influence continentale et océanique, et ceux tournés vers la Méditerranée – Roussillon, Languedoc, et Côtes-du-Rhône gardoises. L’Occitanie compte aussi une forte densité de grands sites classés, parcs naturels, patrimoine historique et culturel. Tout se combine dans une offre de destination touristique riche en nature et culture, vin, gastronomie et art de vivre.

En Occitanie, nouveau site web et futur observatoire de l’œnotourisme

Le Comité Régional du Tourisme d’Occitanie, a mis en place du concret à court terme : une brochure, pour la Fête de la gastronomie (22-24 septembre), sur les événements et rencontres dans les vignobles d’Occitanie « vignobles et découvertes », téléchargeable sur le site tourisme-occitanie.com. Ce site web vient d’être refait pour un accès plus rapide et lisible, avec son entrée « Tourisme et vin ». D’ici début 2018, un observatoire de l’œnotourisme va être créé, pour combler le manque de donnés sur le sujet, pour décider de plan d’actions efficaces.

Le futur Œnotour d’Hérault organisé autour des caves

Le département de l’Hérault place depuis longtemps le vin au cœur de ses actions, en créant, il y a 7 ans, Vincoeurs et Saveurs d’Hérault. Kleber Mesquida, son président, annonce que la démarche va s’amplifier. Un « Œnotour d’Hérault », à travers des circuits, va inviter à « consommer l’Hérault ». Il s’articulera autour d’une quarantaine de caveaux-relais, privés et coopératifs, qui informeront et aiguilleront sur les activités de loisir, le patrimoine, la restauration, l’hébergement et les manifestations sur leur terroir. Le livret contenant toutes ces informations sera dévoilé au salon de l’agriculture, le 24 février 2018, à Paris.

Dans un Languedoc pionnier en œnotourisme et un Sud-Ouest actif

Le vignoble du Languedoc a une belle antériorité sur l’œnotourisme, souligne Jean-Philippe Granier qui en est le directeur technique, et sait créer ces moments de contact direct entre vignerons et touristes, qui laissent une émotion, un souvenir fort et un attachement.
Le Mas de Saporta fête ses 30 ans d’existence en 2017. Il fut la première vitrine du vignoble régional. Les balades vigneronnes, inventées voici 17 ans, se sont multipliées et rassemblent 10 000 personnes par an ; les estivales, qui amènent le terroir dans les villes de la région, en accueillent 300 000 touristes à la belle saison. Le prochain objectif est de développer des propositions sur les saisons d’automne et d’hiver, qui attirent aussi une significative clientèle touristique. Le vignoble du Sud-Ouest, explique Paul Fabre, directeur de l’Interprofession, est en pleine structuration : Cahors et L’Armagnac, Conques et Gaillac sont déjà labellisés ; Fronton, le Quercy et le Gers en cours.

Occitanie = 20% de l’œnotourisme national

Au niveau international, Atout France souligne le dynamisme de l’œnotourisme français, qui a progressé de 33% depuis 2009. Si les États-Unis occupent la première place mondiale (avec une estimation de 15 millions de visiteurs, américains à 80%), la France arrive ensuite avec 10 millions de visiteurs (dont beaucoup de touristes européens), talonnée par l’Italie et l’Espagne. En France, Bordeaux et la Champagne sont les leaders de l’œnotourisme, suivis par l’Alsace, le Val de Loire, la Bourgogne, portés par le classement à l’Unesco pour les vignobles champenois et bourguignons.

L’Occitanie représente aujourd’hui 18 à 20% de l’œnotourisme national. Comment progresser ? En s’adressant aux Millennials (nés entre 1980 et 2000), un public consommateur de vin et amateur de voyages, les composantes clés de l’œnotourisme. Atout France voit l’avenir en « rosé », avec l’objectif de 100 millions de touristes en France, à l’horizon 2020.

BONUS : 4 Héros de l’œnotourisme selon Gilles Moreau

La Cave coopérative de Saint Chinian
Depuis 2013, l’Art en cave associe l’oeuvre d’un artiste contemporain et une cuvée d’exception. Chaque année, d’immenses fresques sont peintes sur les cuves, et l’étiquette d’une cuvée spéciale reprend le visuel.
http://blog-saintchinian.com

Domaine Saint Jean de l’Arbousier à Castries
Nicolas Viguier, famille vigneronne depuis 4 générations, a installé en génération, à installé, sur son domaine de 40 hectares, 4 cabanes dans les arbres, un concept unique en France.
www.domainearbousier.fr

Domaine du Haut-Lirou, Saint Jean-de-Cuculles
Domaine de la famille Rambier, Haut-Lirou déploie 95 hectares de vignes sur les pentes calcairo-argileuses du Pic Saint-Loup. Mireille Rambier a ouvert des lodges dans les vignes et propose un wine-tour en 4×4 pour comprendre le terroir, avec un point de vue exceptionnel.
https://shop.famillerambier.com

Village Castigno, à Assignan
A l’extrême ouest du département de l’Hérault, le village Castigno est un concet unique d’œnotourisme dans un domaine bio, avec hébergement, restaurants, boutiques et événements, et le premier Art Mercat pour la fête de la gastronomie.
http://villagecastigno.com