La troisième édition de Sommeliers Dating, un événement organisé par « Terre de Vins » mettant en relation les professionnels de la sommellerie et des propriétés viticoles de toute la France, a une nouvelle fois été un succès.

« Il faut saluer l’efficacité de cette manifestation. Le temps est précieux pour tout le monde, sommeliers comme vignerons. Tout va beaucoup plus vite qu’avant, et il est de plus en plus difficile de trouver de vraies plages d’échanges. Ce format représente une excellente solution pour organiser des rencontres, c’est vertueux pour tout le monde ». Lorsque celui qui va représenter la France l’année prochaine au concours de Meilleur Sommelier du Monde, prend la parole, on l’écoute. David Biraud faisait partie de la quarantaine de grands sommeliers réunis hier au Cercle National des Armées (Paris) pour la troisième édition de Sommeliers Dating. Un rendez-vous orchestré par « Terre de Vins » durant lequel des sommelières et sommeliers venus de toute l’Europe, exerçant dans des palaces (on en parle plus en détail ici), tables étoilées, restaurants gastronomiques, bars à vins ou en tant que consultants, sont mis en relation avec une soixantaine de propriétés viticoles de toute la France, et même au-delà. La formule, lancée en 2016, a fait ses preuves et désormais elle s’est installée dans le paysage, fidélisant de nombreux talents. « J’ai le privilège d’être invité à participer à Sommeliers Dating depuis trois ans maintenant, et je peux vous avouer que c’est un événement qui va crescendo », nous confiait ainsi Pascal Léonetti, Meilleur Sommelier de France 2006. « Quand on constate le niveau de cette année, on est déjà impatient d’être à l’année prochaine. »

Le secret du succès de Sommeliers Dating, c’est de réunir aussi bien des figures comme David Biraud, ou encore les meilleurs sommeliers du monde Philippe Faure-Brac et Serge Dubs, avec de jeunes talents pleines de promesse comme Alexandre Morin, sommelier bordelais qui a trouvé la bouteille mystère lors du dîner du dimanche soir. Sans oublier bien sûr les futurs demi-finalistes du concours de Meilleur Sommelier de France. Hier matin en marge de Sommeliers Dating avait lieu la sélection pour l’épreuve qui se disputera en septembre prochain : ils étaient 39 en lice, 10 ont été retenus pour la dernière ligne droite. Parmi ces demi-finalistes, trois femmes. Si la parité n’est pas encore atteinte dans ce milieu encore très masculin, il faut souligner la présence de nombreuses sommelières de talent qui se hissent jusqu’aux sommets des concours et occupent des postes de première importance dans des établissements de renom. Les exemples de Charlotte Tissoire et Marine Delaporte, auxquelles nous avons consacré un coup de projecteur, sont à ce titre particulièrement éloquents.

Après cette journée de rencontres et de dégustation, sommeliers et vignerons sont repartis dans leurs chais ou à leurs livres de cave, avec pour certains, de belles perspectives de collaboration. La mission de Sommeliers Dating est remplie. Rendez-vous est déjà pris le lundi 20 mai 2019 pour la quatrième édition.