Ci-dessus : Pays d’Oc IGP décerne le prix du
Ci-dessus : Pays d’Oc IGP décerne le prix du "vin au verre" à La Bonne Auberge, 23600 Nouzerines

Parmi les 10 lauréats du grand concours Le Tour des Cartes, 4 ont été récompensés par des prix spéciaux décernés par le jury sur des thématiques spécifiques.

« Sans ses partenaires de la première heure qui ont crû au projet dès son lancement il y a un an, le Tour des Cartes n’aurait certainement pas vu le jour ». C’est par ces quelques mots que Rodolphe Wartel, le directeur de la publication de Terre de Vins a inauguré une grande soirée de gala hier soir à Paris, point d’orgue de ce « premier concours national visant à récompenser les meilleures cartes des vins de France ». Sans surprise, ce sont donc les prix spéciaux du jury, soutenus par les différents partenaires, qui ont été les premiers à être remis. Guillaume Deglise, Directeur de Vinexpo, a eu l’honneur d’ouvrir les festivités en remettant le prix de l’offre internationale. « Un partenariat évident pour Vinexpo qui accueille chaque année plus de 50 nationalités parmi les exposants et 150 parmi les visiteurs ». M. Deglise a ainsi rappelé que l’analyse des cartes des vins avait montré que « les choses sont en train de changer en France, les références de vins étrangers dans les restaurants sont désormais variées, multi-origines, dans la lignée de ce qui se pratique à Londres ou même New-York ». Le grand gagnant de ce prix est Thomas Cabrol, choisi tant pour la qualité exceptionnelle de son établissement, le n°5 Wine Bar à Toulouse, que pour « son style et sa personnalité ».

La soirée s’est poursuivie avec la remise d’un second prix spécial, ô combien important puisqu’il s’agissait du prix du vin au verre soutenu par les Vins pays d’Oc IGP, partenaire historique de Terre de Vins. Un soutien presque évident pour une IGP dont la notoriété s’est construite grâce à la découverte de ses vins de cépage au verre dans de nombreux établissements. « On sent l’amour du vin dans toutes ces cartes construites par des passionnés. Elles sont en quelque sorte le point final du travail du vigneron ». Ces mots de Florence Barthés, Directrice Générale d’Inter Oc et du Syndicat des Producteurs de Vin de Pays d’Oc, ont trouvé un écho évident lors de la remise du prix au restaurant creusois La bonne auberge à Nouzerines. Un lieu plein de vie où règne un crédo simple, la découverte en se faisant plaisir. D’ailleurs, l’établissement offre le vin aux clients qui en trouvent la provenance !

LIRE AUSSI : Le Tour des Cartes : découvrez nos 100 meilleures cartes de vin en France

Quelques instants plus tard, le gagnant du prix Eco-responsable a été révélé. Une catégorie parfaitement ancrée dans son époque, soutenue par le Conseil Interprofessionnel des vins de Bordeaux dont l’engagement sur ces thématiques n’est pas nouveau. Alexia Oudin du CIVB a ainsi précisé que les démarches éco-responsables ont été initiées il y a plus de 25 ans dans le vignoble bordelais, ce qui explique que 45% de celui-ci soit aujourd’hui certifié dans une démarche de développement durable. Le restaurant isérois La Guinguette à Panissage a été choisi pour recevoir ce prix. Le jury a été particulièrement sensible à la manière dont le fils de la famille, arrivé dans le restaurant depuis seulement un an, a choisi les vignerons de sa carte des vins. « Près de chez nous, en Savoie ou dans le Beaujolais, de nombreux jeunes vignerons s’installent en adoptant des méthodes de travail respectueuses de la vigne. Cela donne des vins de caractère, loin d’une standardisation dont ne veulent plus les clients ».

Gregory Castelli, co-fondateur de la start-up bordelaise Phileas Sommelier, a enfin eu l’honneur de remettre le dernier prix du jury et non des moindres : le prix du public. « Plus de 7000 personnes ont voté sur le site internet de Terre de Vins et sur notre application Somm’It pour élire leur bar à vins préféré. Cette application permet d’aider les clients à choisir leur vin au restaurant mais accompagne aussi les restaurateurs dans la gestion de leurs vins ». Un outil que le lauréat, Benjamin Bouet du bar à vin Aux 4 coins du Vin à Bordeaux, aura loisir de découvrir prochainement. Ce lieu a été plébiscité par beaucoup pour son concept efficace : « rendre accessibles les bouteilles inaccessibles ». Des machines Enomatic permettent en effet d’offrir un grand nombre de références au verre, à des prix différents en fonction des doses choisies. Une manière habile de faire découvrir le vin au plus grand nombre, logiquement récompensée.

A VENIR : GROS PLAN SUR LES 6 GAGNANTS DANS LES GRANDES CATÉGORIES DU CONCOURS.