Ci-dessus : Florence Barthès,  directrice générale de l’IGP Pays d’Oc,  parrainera un prix spécial destiné à récompenser les meilleures offres de vin au verre. Elle sera aussi très attentive à mise en avant locale,  pour les restaurants en zone de production viticole.
Ci-dessus : Florence Barthès, directrice générale de l’IGP Pays d’Oc, parrainera un prix spécial destiné à récompenser les meilleures offres de vin au verre. Elle sera aussi très attentive à mise en avant locale, pour les restaurants en zone de production viticole.

Le Tour des Cartes est lancé, qui va passer à la loupe les cartes des vins de centaines de restaurants français. Pour ce concours d’un genre nouveau, voici l’avis d’un des membres du jury.

C’est parti pour Le Tour des Cartes ! Par ce nouveau concours, « Terre de Vins » célèbrera les 100 plus belles cartes des vins en France, celles des établissements qui font les plus remarquables efforts pour promouvoir le vin à table, qu’ils soient bars à vins, brasseries, auberges, restaurants franchisés ou étoilés.

Florence Barthès, directrice du label IGP Pays d’Oc, sera un des membres du jury. Pour cette jeune catégorie de vins (Pays d’Oc fêtera ses 30 ans en 2017), la restauration est un circuit stratégique. Les ventes, récentes, y connaissent une croissance au pas de gymnastique, pesant même aujourd’hui 12% de part de marché, « soit 800 000 hl, un équivalent de 107 millions de cols », aime à resituer Florence Barthès. Car pour cette immense IGP, chaque pas se compte en bottes de sept lieues.

Comment s’explique cette progression ? Indéniablement, elle est corrélée au développement de l’offre du vin au verre. « Au plan gustatif, nos vins apportent une réponse pertinente à des nouveaux moments de consommation d’origine anglo-saxonne (l’after-work, les « happy hours »), explique la directrice. Ils correspondent aussi à la clientèle de midi, les repas légers, où l’on commande plutôt un verre de vin sur le fruit. A quoi s’ajoutent des contenants adaptés à l’offre de vin au verre (bouchons à vis, fontaines à vin) ». En toute logique, Pays d’Oc a donc souhaité parrainer un prix spécial du jury récompensant spécifiquement les plus belles offres de vin au verre.

Cépage et mise en avant locale

Autre clé d’entrée gagnante pour Pays d’Oc : le cépage. « Depuis plus de 20 ans nous travaillons sur une approche pédagogique notamment sur les caractéristiques organoleptiques de chaque cépage, et cet apprentissage commence peu à peu à entrer dans les mentalités », reprend Florence Barthès, qui enchaîne : « attention, dans le décret de production ce sont pas moins de 58 cépages qui sont autorisés, ce qui permet une création immense pour le vigneron. Cela correspond justement à la diversification et au dynamisme observé chez les chefs qui n’hésitent plus à métisser leur cuisine, à l’ouvrir aux influences d’autres cuisines du monde. Depuis les cépages les plus charpentés jusqu’aux plus fruités – et leurs assemblages en toute liberté – la gamme des IGP Pays d’Oc peut apporter une réponse à l’ensemble des restaurants ».

Enfin, dans son rôle de membre du jury, Florence Barthès sera particulièrement attentive, selon l’emplacement du restaurant, à la mise en avant du vignoble local. Car pour la directrice de l’IGP Pays d’Oc qui représente 20 000 vignerons, « un restaurant situé dans une région viticole est le maillon final de la filière. La vigne, les paysages, la gastronomie font partie intégrante du patrimoine d’une région, et il paraîtrait inimaginable qu’ils ne se mettent pas en valeur les uns les autres. » Qu’on se le dise !