A cinq jours de l’assemblée générale de l’Unesco, la Champagne est confiante et prépare la plus grande fête depuis… le dernier couronnement royal (sic !) Le champagne va couler à flots.

C’est samedi soir ou dimanche matin que sera décidé si la candidature de la Champagne est retenue au patrimoine mondial de l’Unesco. Le dossier « Coteaux, Maisons et Caves de Champagne » est annoncé en 23e position sur un total de 38 dossiers (dont 18 ont reçu un avis favorable d’ICOMOS, le Conseil International des Monuments et des Sites mandaté par l’Unesco).

« Nous allons vivre un moment rare, unique et historique, sourit Pierre Cheval, président de l’association qui porte la candidature. Nous avons bon espoir que ce parcours sera gagnant car ICOMOS a donné un avis très favorable. La délégation qui part à Bonn est sereine. »

La Champagne joue là son dernier atout, politique, avec la présence dans cette délégation de très nombreuses personnalités. Jamais projet en Champagne n’aura rassemblé autant de représentants politiques et territoriaux, autant d’instances syndicales de tout bord. Un incroyable front commun, avec, en arrière garde, 53 000 ambassadeurs qui ont signé leur adhésion au projet.

Preuve de sa confiance, la Champagne a décidé de retransmettre, le dimanche 5 juillet, les débats qui se dérouleront à Bonn. Le village d’Hautvillers, berceau du Champagne, sera le centre de célébrations où plusieurs milliers de personnes sont attendues. Terre de Vins sera bien sûr sur place pour vous faire partager cette fête historique du champagne et de la Champagne.

La fête se poursuivra à Cumières en bord de Marne dans un esprit Guinguette. Puis le 14 juillet, où Reims s’apprête à célébrer un des plus grands feux d’artifices de son histoire ; et Epernay, un immense pique-nique en blanc sur l’avenue de Champagne. Autant d’occasions d’aller (re)découvrir la région sous un jour exceptionnel…

Joëlle W. Boisson

A NOTER : un autre dossier attend avec impatience le verdict de l’Unesco, celui des climats de Bourgogne. Aux dernières nouvelles, la candidature de la Champagne semblait avoir une longueur d’avance.