(Photo F. Hermine)
(Photo F. Hermine)

Wine Paris approche. Le nouveau salon qui rassemble les régions viticoles du Sud de Vinisud et celles septentrionales de Vinovision se déroulera du 11 au 13 février à Paris Expo Porte de Versailles. Petit point de situation et nouveautés.

Fabrice Rieu, président de Vinisud, l’a rappelé « Quand on vend du vin, on vend du rêve et quel plus bel écrin que Paris qui représente à elle seule près de 50% de la consommation mondiale de vin et l’équivalent de 709 M de bouteilles en 2017». Régions viticoles et salons ont donc su mettre les aspirations régionales de côté pour penser mondial, « et comme le visiteur étranger cherche de plus en plus l’efficacité car il a moins de temps, le hub de Paris était la localisation idéale » rappelle Pierre Clément président de Vinovision. A ce jour, Wine Paris a déjà enregistré 1400 inscrits mais en prévoit 2000 sur 14000 m2. Les exposants étrangers devraient avoisiner 15% avec la présence renforcée de l’Italie, l’Espagne), l’arrivée des Wines of Greece, d’un pavillon portugais, croate… et dans l’attente de la confirmation d’un regroupement de producteurs allemands et des vignerons indépendants d’Europe. « Non seulement nous constatons un intérêt croissant des étrangers qui seront au centre du salon entre le hall des exposants de Vinisud et celui de Vinovision mais nous allons accueillir pour la première fois l’interprofession des vins d’Alsace sur 150 m2, la Bourgogne va plus que doubler ses représentants et le Beaujolais affiche déjà plus de 60% d’exposants supplémentaires » annonce fièrement Pascale Ferranti, directrice de Wine Paris. Manqueront les interprofessions jurassiennes et savoyardes sans doute trop petites pour ce type de manifestation internationale et le poids lourd du CIVB, trop lié à Vinexpo mais ce qui n’empêchera pas la présence de Bordelais comme le Grand Cercle des Vins de Bordeaux ou les Vignerons Indépendants de Nouvelle Aquitaine.

Incitation aux off

Wine Paris table sur environ 25 000 visiteurs à 35% internationaux « grâce à la force de frappe et la puissance d’organisation de Comexposium, 3ème plus gros organisateur d’événements au monde » précise Pascale Ferranti. Interprofessions et opérateurs ont par ailleurs été incités à organiser des soirées off en parallèle du salon pour dynamiser l’événement. Planchent sur le sujet Jean-Claude Mas, Gérard Bertrand, Michel Chapoutier, InterLoire, Fitou-Terrasses du Larzac, l’association des Vinifilles… Des efforts tarifaires ont également été décidés en conseil d’administration pour inciter les exposants du Sud à faire le déplacement « « Le Parc Expo de la Porte de Versailles est bien sur plus cher que le parc des expositions de Montpellier mais nous avons souhaité que le prix du m2 pour les exposants ne soit pas plus élevé, détaille Fabrice Rieu. Nous avons donc réfléchi à de nouvelles formules comme une possibilité de présence à la journée sur des stands collectifs, des stands à partir de 4 m2 (et non plus 6) mais mieux aménagés. 80% des exposants de Vinisud seront à Paris ; les autres ne visaient pas forcément le grand export ni le marché national ». Pour ceux-là, une réflexion est en cours pour un salon plus régional qui pourrait se dérouler à Montpellier en 2020.

Wine Paris
lundi 11 février (9h30-18-30), mardi 12 février (9h30-18-30) et mercredi 13 février (9h30-17h)
au Parc Expo Porte de Versailles (halls 4 et 7.1)
Billet 20€ en ligne (40€ sur place)
www.wineparis.com
#WINEPARIS