(photos © Chambre d'Agriculture du Var)
(photos © Chambre d'Agriculture du Var)

Les débordements de l’Argens et de ses affluents ont fortement marqué le paysage viticole varois ces derniers jours. Plus d’une cinquantaine de domaines sont sinistrés et 2500 hectares touchés.

Les pluies diluviennes et les inondations en deux épisodes de fin novembre ont fortement impacté les domaines viticoles varois, dans le Centre Var et en Dracénie sur les secteurs de Roques-sur-Argens, Lorgues, Cabasse, Le Thoronet, Cotignac, et en bordure maritime sur Grimaud, Cogolin et Hyères. En cause, les débordements du fleuve Argens et de ses affluents sur des sols déjà engorgés d’eau. “Les principaux dégâts sont sur les palissages des vignes et le nettoyage car lorsque l’eau monte, elles entraînent de nombreux déchets, explique Marine Balue, expert Viticulture à la Chambre d’Agriculture du Var. Si elle reste longtemps, elle peut fragiliser les jeunes vignes – certaines ont été arrachées, provoquer des asphyxies racinaires et favoriser les maladies cryptogamiques au printemps prochain”.

Cellule de crise et cagnotte solidaire

Une cinquantaine de domaines viticoles, soit environ 2500 hectares, se sont d’ores et déjà déclarés sinistrés. Une cinquantaine d’autres vignes, maraîchages et arboriculture confondus seraient encore dans les tuyaux. La cellule de crise de la Chambre d’Agriculture à laquelle participent organisations professionnelles, collectivités locales, experts, banquiers, assureurs doit ensuite évaluer les dégâts à partir du recensement pour lancer la procédure des calamités agricoles afin d’indemniser les pertes éventuelles de récoltes (au moins 30%) et en l’occurrence, pour perte de fonds puisque la vendange 2019 était rentrée.

En parallèle, la Chambre a lancé avec les organisations professionnelles dont les syndicats viticoles une cagnotte solidaire au profit des sinistrés. Ce système, créé en 2015, permet d’apporter une aide aux premiers secours, par exemple l’équipement de bennes pour la collecte des déchets comme ce fut le cas en 2018 après les tornades sur Hyères. C’est la cellule de crise qui, là-encore, identifie avec une quinzaine d’organisations professionnelles (dont les syndicats d’appellations, les fédérations des caves coopératives, des Vignerons Indépendants…) les domaines les plus en difficulté. L’intégralité de la cagnotte alimentés par les dons privés ou publics versés à l’Association Pour Aider les Sinistrés de l’Agriculture du Var (APASA) est intégralement reversée aux sinistrés.

Renseignements pour les indemnités sur ddtm-saf@var.gouv.fr ou au 04 94 46 82 99
Pour la cagnotte, www.leetchi.com/c/soutenez-les-agriculteurs-varois-sinistres