Photo: Château Mourgues du Grès
Photo: Château Mourgues du Grès

Impliquée au château Mourgues du Grès dans les Costières-de-Nîmes depuis 25 ans, Anne Collard a réalisé l’acquisition d’un vignoble dans les Côtes-du-rhône. Elle y signe sa première cuvée.

Du vignoble des Costières-de-Nîmes à celui des Côtes-du-rhône villages, il n’y avait qu’un tout petit pas qu’Anne Collard a décidé de franchir. « J’ai toujours aimé les grenaches cultivés dans les Côtes-du-rhône méridionales », indique la vigneronne qui exploite avec François son époux le château Mourgues du Grès à Beaucaire (30) au sein de l’aire d’appellation des Costières-de-Nîmes. Aussi, lorsque l’occasion de racheter un vignoble en Côtes-du-rhône s’est présenté, Anne a sauté sur l’occasion. Il faut dire que cette propriété d’une trentaine d’hectares situés à Comps (30) correspondait en tout point à ses attentes. « Il s’étend sur un très beau terroir de galets à la confluence du Rhône et du Gardon, explique-t-elle. La minéralité des sols confère en outre un bel équilibre, soutenu par un travail en bio. » Comme à Mourgues du Grès, où elle est pratiquée depuis de longues années, la certification Demeter est en cours.

Pour officialiser l’acquisition de ce domaine intervenu au cours de l’été 2019, la maîtresse des lieux a créé les Vignobles Anne Collard qui signent la production du lieu. Le premier opus de cette saga qui ne fait que commencer a vu le jour avec le millésime 2020. Il s’agit d’un côtes-du-rhône rouge (9,50 €) à base de grenache à hauteur de 50 %, de mourvèdre, de marselan et d’un soupçon de syrah. Vinifié sans soufre, élevé huit mois en cuve, il possède ce fruité pur et éclatant qui ne va pas sans rappeler la « pâte » Mourgue-du-Grès avec cette gourmandise propre aux vins de l’appellation. La production de ce vignoble est vinifiée dans les chais de Mourgues du Grès qui se trouve à un jet de pierre de ce dernier.