(photos Domaine Jessiaume)
(photos Domaine Jessiaume)

L’exploitation de Santenay (Côte de Beaune) a été cédée en septembre 2020 par l’investisseur écossais Sir David Murray. Le domaine de 15 hectares appartient désormais à Jean-François Le Bigot, docteur en pharmacologie et dirigeant d’une start-up de biotechnologie.

Nouveau départ pour le domaine Jessiaume. La propriété de Santenay, détenue depuis 2006 par Sir David Murray, cherchait un repreneur depuis quelques mois. L’homme d’affaires écossais a finalement opté pour l’offre de Jean-François Le Bigot. Amoureux des vins de Bourgogne, ce docteur en pharmacologie biochimique a passé sa carrière dans la recherche pharmaceutique et dirige aujourd’hui Oncovita, société spécialisée dans les virus tueurs de cellules cancéreuses.

“Étendre un peu le domaine”

“Je vois un lien entre la recherche pharmaceutique et le vin : ce sont des affaires de temps long. Il faut expérimenter, et le résultat tombe l’année d’après, parfois plus”, soutient ce passionné de la Côte de Beaune.
En acquérant le domaine Jessiaume, il concrétise un rêve. Les 15 hectares (dont 9 en exploitation) du domaine s’étendent pricipalement sur Santenay et Auxey-Duresses, deux communes chères à l’investisseur. “Ce sont des appellations parmi les moins connues de la Côte de Beaune. mais qui, par leur qualité, mériteraient de l’être davantage.”

À nouveau propriétaire, nouveau projet. “On a commencé à prendre quelques décisions, mais on va y aller calmement.”, dévoile Jean-François Le Bigot. “À terme, mon souhait ne serait pas de favoriser l’activité négoce, mais au contraire d’étendre un peu le domaine, pour atteindre peut-être une vingtaine d’hectares.”