Pour Baptiste Ross-Bonneau et les deux autres candidats, la finale a débuté par l'identification d'une série de produits du Languedoc-Roussillon. (photos JB)
Pour Baptiste Ross-Bonneau et les deux autres candidats, la finale a débuté par l'identification d'une série de produits du Languedoc-Roussillon. (photos JB)

Vainqueur du concours France en début de semaine, le chef sommelier carcassonnais a confirmé son talent en finale de la deuxième épreuve face aux représentants de la Chine et du Royaume-Uni. Une première dans cette épreuve…

Le Challenge international Sud de France de la sommellerie n’est ni le concours du Meilleur sommelier du monde, ni celui d’Europe. Mais en deux éditions, cette compétition lancée par Sud de France et technique organisée par l’antenne régionale de l’Union de la Sommellerie Française s’est déjà forgée une belle légitimité et a surtout démontré l’excellent niveau de ses acteurs.

La victoire de Baptiste Ross-Bonneau, chef sommelier du restaurant La Barbacane (Hôtel de la Cité à Carcassonne), n’en prend que plus de valeur. En effet, à l’issue de la demi-finale organisée mardi matin au château de Pennautier, à quelques kilomètres des remparts de Carcassonne, il s’est qualifié aux côtés de deux professionnels aux connaissances solides sur les vins et le vignoble du Languedoc-Roussillon. Deux sommeliers qui ont également démontré maîtrise technique et expérience aux cours des trois ateliers qui accompagnaient la phase théorique. Le Chinois Jasper Sun (Shangri La à Shanghai) et le Britannique Valentin Radosav (Gymkhana à Londres) complètent donc un podium de valeur.

« J’avais un objectif, c’était de remporter le concours français dont j’avais fini second à deux reprises en 2014 et 2016. Une fois cette victoire concrétisée le lundi, je suis arrivé beaucoup plus décontracté pour le Challenge international le lendemain », avouait Baptiste Ross-Bonneau. Sa joie s’exprimait toute en retenue sur le podium. Il faut dire que la journée de compétition avait été longue pour ce trio, les deux dernières épreuves ayant pour cadre le dîner de gala de Terroirs et Millésimes, dans la grande salle du château de Pennautier. Et avant de servir un magnum de crémant de Limoux à une table de dix invités puis d’évoquer au micro une appellation régionale en vantant ses qualités œnotouristiques, d’autres exercices théoriques et pratiques avaient permis au comité technique de constater à quel point l’écart séparant les trois finalistes était minime.

Mais il fallait bien un vainqueur et Baptiste Ross-Bonneau réussit ainsi la passe de deux. Deux succès qui lui vaudront d’être invité à New-York pour figurer au sein du jury qui sélectionnera le candidat américain puis à Shangaï pour connaître le successeur de Jasper Sun en vue de l’édition 2020 d’un concours qui a renforcé sa crédibilité.

« Au quotidien, dans notre restaurant tout nouvellement étoilé, je suis l’ambassadeur des vins de cette région. Ces deux titres me donneront une légitimité plus grande encore lorsque je conseillerai nos clients et les inciterai à me faire confiance dans la découverte de la richesse de ce fabuleux vignoble… »

Ci-dessous : Les finalistes à l’issue de l’annonce du résultat réunis dans la bibliothèque du château de Pennautier : Jasper Sun, Valentin Radosav et le vainqueur Baptiste Ross-Bonneau.