A l’occasion de la sortie de son millésime 2008, Bollinger a tenu à réaffirmer ses savoir-faire spécifiques, portés par les collaborateurs de la Maison, et faire le lien avec d’autres productions artisanales pour exprimer les valeurs du « cousu main ».

Il y a toujours un caractère exceptionnel à la sortie d’un Grande Année de Bollinger, mais ce 2008 marque plus que jamais une affirmation des spécificités maison : la vinification en fûts ; le bouchage liège ; le remuage et le dégorgement à la main. « Autant de pratiques historiques que la Maison a fait perdurer depuis sa création en 1829, […] celles d’un champagne cousu main » affirme haut et fort Gilles Descôtes, chef des caves de Bollinger.

C’est pourquoi, ce 2008 a permis de mettre en valeur les collaborateurs qui portent ce savoir-faire au quotidien : Denis Saint-Aromand, MOF tonnelier ; Gilles Petit qui gère la cuverie des fûts ; Florent Michel, remueur attitré ; Jean-Michel Booms, chef de chantier de dégorgement manuel. « Ce sont eux qui perpétuent ici une tradition bien vivante », leur a rendu hommage Gilles Descôtes. Ces savoir-faire sont aussi pour la première fois mentionnés sur l’étiquette, tandis que ce 2008 apparaît désormais dans la nouvelle bouteille au modèle déposé dit « 1829 ».

Le lien avec les hommes, Gilles Descotes le fait aussi sur le 2008 en rapprochant Bollinger d’autres produits de tradition artisanale : le jambon de porc gascon affiné de Patrick Duler (Domaine de Saint-Géry) ; les coquilles saint-jacques du pêcheur-plongeur Philippe Orveillon à Saint-Malo ; les tomes ariégeoises de l’affineur Bernard Antony ou la liévèche (céleri sauvage) et la féra (poisson du lac d’Annecy) cuisinés par le chef Jean Sulpice de l’Auberge du Père Bise à Talloires (Haute-Savoie). Ce voyage gustatif a donné lieu à une vidéo baptisée « Le Grand Tour ».

2008 : une Grande Année aujourd’hui, un R.D. demain ?

Que goûte ce 2008 ? Fidèle à la philosophie d’un « La Grande Année », il fait montre d’une profondeur et d’une trame crayeuse qui lui confèrent une ossature et une allonge exceptionnelles. Les arômes (fleurs d’alpage, fruits à noyaux, agrumes frais) sont encore extrêmement serrés et caractérisés par une grande fraîcheur. Ils prendront leur envol avec le temps. 2008 est, selon Gilles Descôtes, « un succès assuré avant même sa sortie ».
En 2008, la vendange a été correcte en volume, y compris sur les sélections millésimées. Et pourtant, un petit tour dans les caves montre déjà les bouteilles de La Grande Année 2012 sorties progressivement de leur long sommeil pour être mises en marché à partir de l’année prochaine. La Grande Année 2008 a-t-il été produit en si petite quantité ? Ou est-il mis de côté pour un projet supérieur de type R.D. ? Gilles Descôtes élude la question !
Longue vie, donc, à tous niveaux pour le(s) 2008 de Bollinger. A découvrir en primeur au salon Champagne Tasting pour vous faire votre propre idée !

Infos pratiques
6 avril 2019
de 10h30 à 18h30 (fermeture des portes à 17h45)
Hôtel Salomon de Rothschild
11 Rue Berryer, 75008 Paris

Tarifs
Pass Journée SUR PLACE : 32 €
Pass Journée en prévente : 19 € Pass masterclass : 49 €
Pass Journée en prévente + Abonnement 6 numéros : 25€