Couleur or, raisins rares, arômes complexes, le Sauternes est synonyme de raffinement et de fête. Arrivé tardivement en Chine (seulement en 2010), il y réussit depuis une belle percée. Xavier Planty, directeur et copropriétaire de Château Guiraud, explique à Terre de Vins les raisons de cette belle rencontre entre la culture chinoise et ces vins liquoreux prestigieux.

“Entre les mois de septembre 2010 et juillet 2011, correspondant aux débuts de la commercialisation des vins de Sauternes en Chine, il s’est vendu 100 000 bouteilles !”, selon le directeur de Château Guiraud, Premier Cru Classé en Sauternes, situé à quelques kilomètres au sud de Bordeaux. Plus globalement, “l’Asie pourrait absorber trois fois la récolte du domaine tous les ans !”, estime-t-il. C’est le signe qu’il existe bien en Chine un goût pour ce vin liquoreux.

Alors, depuis le dernier millésime, Château Guiraud a décidé de s’exporter en terre chinoise. Trois containeurs climatisés ont déjà pris la mer pour rallier la Chine. Une plateforme a même été créée à Shenzhen depuis avril 2011, gage d’authenticité et de réactivité pour la propriété. “Nous sommes ainsi certains que toutes les bouteilles de Guiraud vendues en Chine sont authentiques et qu’elles ont été transportées dans des conditions optimales”. A terme, le directeur du domaine espère exporter en Asie 30 à 35% de sa production. On dégustera bientôt autant de Château Guiraud en Chine qu’en France !

Au pays du thé, le Sauternes est roi

Comment expliquer cet engouement particulier ? “Les Chinois ont une science du goût inimaginable due à des siècles d’histoire culinaire”, explique Xavier Planty. Ce serait donc une histoire de palais et de sensibilité. D’autant que “les similitudes aromatiques entre la pourriture noble qui donne naissance au Sauternes et le thé sont très nombreuses”. Au pays du thé, le Sauternes est roi.

On comprend mieux pourquoi les propriétés du Sauternais s’ouvrent autant à Chine. Depuis deux ans, on célèbre même à Guiraud la Fête de la Lune, lors d’une grande soirée “au succès hallucinant”, se félicite Xavier Planty. La prochaine édition aura lieu le 30 septembre 2012 : l’occasion de mettre en lumière les accords harmonieux entre Sauternes et mets chinois. Et la viticulture très nature que l’on cultive à Guiraud. Le millésime 2011 sera en effet le premier à être certifié “agriculture biologique”, un label garantissant qu’aucun produit chimique n’a été utilisé sur la vigne. C’est le tout premier grand château du Sauternais à obtenir ce sésame.

Cyril Charon

Présentation du Château Guiraud en chinois.

Présentation du Château Guiraud en anglais.

Dans son numéro 14 sorti en novembre-décembre, le magazine Terre de Vins a distingué le millésime 2008 de château Guiraud en lui attribuant la note de 17, 5/20, pour “ce nez d’agrumes très authentique”.