Relancée l’année dernière après douze ans d’absence, la traditionnelle Coupe des Crus Bourgeois s’est tenu cette semaine à Paris. Sur les 164 vins dégustés par le jury, dix finalistes ont été distingués, dont un grand gagnant : le Château Poitevin (AOC Médoc).

Mention reconnue depuis au moins le XVème siècle, désignant des vins médocains aspirant à une haute qualité mais se situant (théoriquement) dans l’ombre de “l’aristocratie” des grands crus, la classification des Crus Bourgeois amorce depuis deux ans un retour au premier plan. En effet, elle avait connu depuis une douzaine d’années un certain nombre de difficultés : disparition, en 1999, de la Coupe des Crus Bourgeois, qui était un rendez-vous majeur de la profession depuis 1985 ; et surtout, en 2007, annulation pure et simple du dernier classement en date (2003), suite à une procédure entamée par plusieurs dizaines de châteaux…

En 2010, portée par quelques “animateurs” dynamiques comme Frédéric de Luze, du Château Paveil de Luze, l’Alliance des Crus Bourgeois a redonné vie au classement des Crus Bourgeois du Médoc – un classement désormais annuel et basé sur un cahier des charges très strict. Dès l’année suivante, en 2011, la Coupe des Crus Bourgeois a fait son grand retour dans le cadre de Vinexpo, consacrant le Château Devise d’Ardilley (AOC Haut-Médoc). Suite au succès de l’opération, l’Alliance des Crus Bourgeois a poursuivi l’effort.

164 châteaux, 10 finalistes, 1 vainqueur

Ce sont donc 164 châteaux (sur 246 reconnus par le classement) qui se sont prêtés au jeu de la dégustation à l’aveugle, ce lundi 14 mai, au sein de la Maison Baccarat à Paris qui accueillait cette nouvelle édition de la Coupe des Crus Bourgeois. Ces 164 vins, issus des huit appellations du Médoc (Listrac, Moulis, Saint-Julien, Saint-Estèphe, Pauillac, Margaux, Médoc, Haut-Médoc), présentaient leur millésime 2009 : ils ont été patiemment jugés par un jury composé d’une trentaine de professionnels et experts du vin – sommeliers, cavistes, journalistes, œnologues…

Le palmarès a été rendu le lendemain, mardi 15 mai, dans le cadre du Bar à Vins du CIVB, désignant les dix “finalistes” de la Coupe, et surtout le grand gagnant de cette année 2012. Il s’agit du Château Poitevin, AOC Médoc. Une propriété familiale, restée dans le même giron depuis les années 1950 et aujourd’hui dirigée par Guillaume et Natacha Poitevin, qui conduisent leur vignoble de 41 hectares en lutte raisonnée et signent un vin de pur style médocain, riche et élégant. Voici la liste complète des dix vins finalistes de cette Coupe des Crus Bourgeois 2012 :

Château Poitevin, AOC Médoc (vainqueur)
Château l’Argenteyre, AOC Médoc
Château Bel Air, AOC Haut-Médoc
Château de Braude, AOC Haut-Médoc
Château la Fleur Peyrabon, AOC Pauillac
Château de Gironville, AOC Haut-Médoc
Château Grandis, AOC Haut-Médoc
Château Ramage La Batisse, AOC Haut-Médoc
Château le Temple, AOC Médoc
Château Vieux Robin, AOC Médoc

Pour en savoir plus sur les Crus Bourgeois du Médoc : www.crus-bourgeois.com

M.D.