La Cave du Marmandais s’est dotée d’un mythique Combi Volkswagen pour promener les visiteurs au cœur de son vignoble. Le succès a été immédiat. Les balades se poursuivent jusqu’en octobre.

Les anciens Combi Volkswagen se rencontrent encore aux abords des spots de surf en Europe. Il est plus rare d’en croiser dans les vignes. Sauf dans les environs de Cocumont, en Lot-et-Garonne, depuis que la Cave du Marmandais s’est dotée, en avril dernier, d’un tel véhicule. Depuis le mois de mai, après une restauration en profondeur, il sillonne, tout beau et tout blanc, le Marmandais viticole avec au volant un vigneron membre de la coopérative. « Un groupe d’une dizaines d’entre eux s’est porté volontaire », raconte Sandra Jofroit, responsable marketing et communication à la Cave du Marmandais. « Mais pour les visiteurs, l’intérêt est que c’est un vigneron du cru qui leur fait visiter la région. Tous ont des histoires à raconter. »

Et si aucun n’est disponible, c’est Sandra qui s’y colle. L’image forte de ce véhicule, symbole d’évasion et de plaisir, en fait un excellent ambassadeur pour les vignerons marmandais qui veulent faire connaître les importants efforts accomplis depuis une dizaine d’années pour tirer vers le haut la qualité de leurs vins.

Un rapide bilan des deux mois d’été permet à Sandra Jofroit d’affirmer que le pari a été gagné. « Nous avons embarqué plus de deux cents personnes durant cette période, alors que le Combi a été mobiliser durant quinze jours au mois d’août pour le Festival Interceltique de Lorient dont nous sommes partenaires. »Ce qui n’est pas un hasard, puisque la Bretagne est historiquement le premier débouché pour les vins des Côtes du Marmandais.

Poursuivre les efforts

Outre la balade en Combi, les visiteurs peuvent participer à une chasse au trésor à partir d’une application de « geocaching » (recherche de cache par GPS) grâce à Terra Aventura, afin de découvrir un « Poï’z », autrement dit un des personnages lié à cette aventure.

Pendant les vendanges, qui viennent tout juste de débuter sur certaines parcelles pour les rosés, le Combi va continuer de circuler. « Pour cette année, nous allons poursuivre les visites jusqu’en octobre. C’est l’occasion de montrer comment nous travaillons dans les vignes et comment la récolte est traitée dans nos chais », poursuit Sandra Jofroit.

Après plusieurs années d’investissements dans la restructuration du vignoble et la modernisation de ses équipements, la Cave du Marmandais entend aujourd’hui mettre son travail en lumière. Des efforts qui vont se poursuivre avec notamment un investissement d’un million d’euros cette année pour moderniser sa chaîne d’embouteillage.

Site internet de la Cave du Marmandais