(photo ©YANN_ORHAN)
(photo ©YANN_ORHAN)

A 10 jours de la grande finale du Concours de Meilleur Caviste de France qui se tiendra à la Cité du Vin, le 19 octobre prochain, le parrain de la compétition créée par le Syndicat des Cavistes Professionnels et organisée par Terre de Vins s’est prêté au jeu des questions-réponses pour nous dévoiler quel épicurien il est.

Thomas Dutronc, êtes-vous plutôt amateur de vin, bière ou spiritueux ?
J’aime le vin, la bière et toutes sortes d’alcools. Tout m’intéresse, je suis très curieux de la découverte en général et des goûts de chaque boisson.

Plutôt vin rouge, blanc ou rosé ?
Le rosé a un côté festif, c’est sympa à boire très frais l’été, mais ce n’est pas ce que je préfère. Le blanc, j’adore ça quand il est très bon, c’est fou comme il peut y avoir des saveurs variées et extraordinaires. Mais c’est certainement le rouge ma couleur favorite parmi les trois.

Plutôt bulles ou pas ?
J’aime les bulles de la bière ou du champagne, mais je préfère quand même le vin rouge !

Plutôt friand de fruité ou de puissance ?
J’aime aussi bien un vin très fruité qu’un vin très puissant. Je peux apprécier différents vins, du moment qu’il sont bons, intéressants, qu’ils racontent quelque chose, une histoire… A chaque fois, un vin c’est un moment de partage avec des amis, un vrai plaisir. En ce moment, j’ai la chance de jouer avec des musiciens extraordinaires, dont Eric Legnini, grand pianiste de jazz et grand amateur de vin, il me fait découvrir des tas de vins. Avec son père, ils s’étaient lancé un défi : trouver les meilleurs vins les moins chers possibles, donc il m’a sorti quelques Beaujolais incroyables. A la maison, mes parents buvaient surtout du Bordeaux, mais j’aime aussi bien un bon Bourgogne. Toutes les régions m’intéressent tant que c’est bien fait !

Plutôt vins de copains ou vins de garde ?
J’ai une vie trop mouvementée pour réellement penser à gérer sérieusement une cave de garde. Peut-être qu’un jour ça viendra, avec l’âge et la sérénité des ans. Pour l’instant, j’ai seulement plusieurs petites caves à vins électriques, je préfère acheter des vins à boire ou que je garde deux ou trois ans.

Plutôt buveur d’étiquette ou dénicheur de talents ?
Un peu les deux. Par moments, je vais sur une valeur sûre, et d’autres fois, j’aime bien chercher des petits vins pas chers, c’est vraiment agréable.

Plutôt un verre pour lui-même ou avec un plat ?
J’aime manger quelque chose avec un verre. Souvent, chez moi, lors des soirées, on mange des bons fromages avec de très bon pains, quelques fruits comme du raisin, et des bons vins. Et dans ce genre de cas, c’est très compliqué de dire “allez ça suffit, on va se coucher”, parce qu’on a envie de finir tous les fromages et tous les vins !

Plutôt un verre en terrasse ou dans un canapé cosy ?
Les deux sont très agréables selon mon humeur du jour !

Plutôt le verre entre amis ou le verre solitaire ?
Je préfère le verre entre amis, mais le verre solitaire, ça peut aussi m’arriver, à l’occasion, en travaillant.

Plutôt le verre en chansons ou en méditation ?
Je ne médite pas en buvant un verre, mais j’écoute volontiers de la musique.

Plutôt le verre à moitié plein ou à moitié vide ?
A moitié plein, je suis plutôt optimiste, même si ça ne m’empêche pas parfois d’avoir une petite nostalgie, par exemple en écoutant une musique triste. Déguster des bonnes choses peut aussi ouvrir le cœur, et ça fait parfois du bien de laisser sortir cette mélancolie.