J-2 avant la révélation du nouveau classement des Crus Bourgeois du Médoc. Plusieurs dizaines de propriétés vont être hiérarchisées entre Crus Bourgeois, Crus Bourgeois Supérieurs et Crus Bourgeois Exceptionnels. Explications.

Moins de 48 heures à attendre avant de découvrir (notamment ici sur Terredevins.com) le nouveau classement des Crus Bourgeois du Médoc. Comme nous l’expliquions précédemment, les Crus Bourgeois renouent donc avec leur hiérarchie traditionnelle qui avait été abandonnée après les contestations du classement de 2003 : les châteaux retenus dans ce nouveau classement quinquennal seront de nouveau répartis en trois niveaux – Crus Bourgeois, Crus Bourgeois Supérieurs et Crus Bourgeois Exceptionnels.

Comment a été établie cette hiérarchie ? Tout d’abord, il fallait déposer une candidature, validée par un organisme de vérification. Puis le château candidat devait soumettre ses vins à l’analyse sensorielle, soit la dégustation verticale à l’aveugle de 5 millésimes. La note obtenue par le cru candidat à l’analyse sensorielle conditionnait l’accès du cru à l’un des niveaux du Classement. Un niveau 3 à l’analyse sensorielle donnait l’accès à la mention Cru Bourgeois, un niveau 1 ou 2 à la mention Cru Bourgeois Supérieur, un niveau 1 à la mention Cru Bourgeois Exceptionnel. Mais pour accéder à l’un de ces deux niveaux – Supérieur ou Exceptionnel – encore fallait-il avoir candidaté à la “mention complémentaire”. Plusieurs critères entraient alors en ligne de compte :
CRITÈRE 1 : Attestation d’une certification environnementale de niveau 2
CRITÈRE 2 : Vignoble, Récolte, Chais, Conditionnement, étiquetage, stockage, Système qualité
CRITÈRE 3 : Mise en valeur du site, Qualité de l’accueil des visiteurs professionnels (du vin) et des particuliers, Promotion individuelle et collective, Mode de distribution, Valorisation nationale et internationale du cru

L’évaluation aura été faite par une commission de 6 Experts (Technique / Commerce & Promotion), plus une visite complémentaire sur site par l’Organisme de Vérification (vérification de la cohérence du dossier).
Cette phase s’est soldée par l’attribution d’une note pour chacun des 10 thèmes.

Au final, le classement des Crus Bourgeois établit une hiérarchie pour cinq ans (millésimes 2018 à 2022) mais entend consolider sa pérennité via quatre grands principes :

– La qualité du vin : dégustation à l’aveugle et mesure de la constance.
– La traçabilité et l’authentification par un sticker pour chaque millésime.
– Les contrôles organoleptiques avant conditionnement perdurant pendant toute la durée quinquennale du Classement (au moins 2 contrôles par cru).
– L’environnement par l’engagement des crus dans une démarche de respect des bonnes pratiques culturales et environnementales.

Le sticker Crus Bourgeois offre une garantie de qualité, le contrôle des volumes mis sur le marché, l’origine et l’unicité de chaque bouteille, et une protection contre la contrefaçon. Par ailleurs, les Crus Bourgeois déploient de nouveaux outils de communication et de promotion pour mieux faire connaître le classement au grand public. Rendez-vous jeudi pour le verdict !