Les touristes connectés qui projettent de venir en Gironde cet été ou les locaux désireux de mieux connaître la belle juridiction de Saint-Émilion disposent désormais d’une application regroupant tous les points d’attraction majeurs du grand saint-émilionnais.

Alors que la juridiction de Saint-Émilion s’apprête à célébrer les 20 ans de son inscription au patrimoine mondial de l’Unesco, il ne fait aucun doute que la région, déjà fort prisée des touristes, risque d’attirer encore plus de visiteurs cet été. Ces derniers pourront télécharger sur leur smartphone une nouvelle application nommée DuxCity. Philippe Faniest, propriétaire du grand cru classé Château Rochebelle et fin connaisseur des questions œnotouristiques puisqu’il est l’instigateur du petit train de Saint-Émilion qui transporte chaque année près de 30 000 visiteurs dans le vignoble, est à l’origine du développement de cette appli, qui a été conçue par une agence bordelaise et a pris plus de 18 mois de travail. Elle a été mise en activité à la fin du mois de mai.

L’idée : produire “un audioguide accessible en permanence sur smartphone, ergonomique, intuitif, moderne et interactif”. Décliné en dix langues, du français au chinois en passant bien sûr par l’anglais, le contenu très riche (les textes ont été partiellement écrits par une historienne girondine) réunissent des informations très complètes sur les châteaux viticoles, hébergements, monuments et sites historiques, activités touristiques, lieux de gastronomie et bars à vins, événements dans le vignoble, boutiques… Description détaillées, géolocalisation, informations pratiques, sites web, mails, tout est mis à disposition des utilisateurs pour accéder en quelques actions sur l’écran tactile à tous les conseils nécessaires. Détail important : les utilisateurs peuvent agencer leurs favoris pour façonner leur propre itinéraire sur mesure.

Financée en fonds propres par son concepteur, l’appli DuxCity est gratuit pour les utilisateurs. Son modèle économique repose sur un abonnement annuel que les établissements recensés vont être invités à payer pour figurer durablement dans l’application. Une visibilité qui peut s’avérer intéressante à l’heure où le tourisme se fait de plus en plus “connecté”.