Les attaques qui ont endeuillé l’Aude ce vendredi ont entraîné l’annulation de la fête populaire prévue ce samedi à Loupia. Pour raisons de sécurité autant que par esprit de solidarité des vignerons de Sieur d’Arques.

La 29e édition de Toques et Clochers prévue ce week-end dans la vallée de l’Aude n’aura pas la même saveur festive que les précédentes. A la suite des attaques terroristes qui ont frappé Carcassonne puis Trèbes ce vendredi, des décisions importantes ont été prises par les organisateurs, les vignerons de Sieur d’Arques. Ainsi la traditionnelle fête qui accompagne l’inauguration du clocher restauré grâce à la vente de vin aux enchères a été purement et simplement annulée. Loupia n’accueillera donc pas plusieurs milliers de visiteurs prêts à arpenter ses rues en musique et un verre de chardonnay à la main.

Un communiqué sur Facebook a confirmé cela très tôt dans la matinée : « Suite aux événements tragiques de Trèbes, par respect pour les victimes et les familles endeuillées et pour des raisons de sécurité, la manifestation Toques et Clochers ayant lieu à Loupia le samedi 24 Mars 2018 est annulée. Nous vous remercions pour votre compréhension. La journée du dimanche 25 mars devrait se dérouler normalement. »

Plus tard dans la matinée, Pierre-Louis Farges, président des caves du Sieur d’Arques, évoquait cette décision. « Nous avons fait ce choix en accord avec la commune de Loupia et sur recommandation des services de l’Etat. Nous sommes tous sous le choc et malgré tous les efforts et les mois de préparation que représente cet événement, il était hors de question de penser à faire la fête dans ces circonstances d’une extrême gravité. Nous réfléchirons plus tard à la manière de réorganiser cela. »

En attendant, des réunions sont prévues tout au long de la journée de ce samedi afin de décider de quelle manière va être structurée le programme du dimanche qui compte habituellement trois temps forts, la dégustation du millésime et l’inauguration des rangs de vignes portant le nom du chef et du sommelier invités, la vente aux enchères des fûts de chardonnay et le dîner de gala. Autant de rendez-vous qui mobilisent des centaines de personnes et pour lesquels les conditions de sécurité devront être optimales. Mais en fin de matinée les différents acteurs n’avaient encore pris aucune décision quant au nouveau dispositif à mettre en place.